×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Spécial SIAM 2016

    Plan d’urgence: 2,2 millions de quintaux d’orge subventionnés

    Par Abdelaziz GHOUIBI | Edition N°:4759 Le 26/04/2016 | Partager
    Lancement d’une vaste campagne de vaccination du cheptel

    Le dispositif mis en place pour atténuer l’impact du retard des pluies repose sur une approche anticipative et transparente. Il implique toutes les entités centrales, régionales, provinciales et les établissements concernés par les opérations du programme d’intervention. Un système d’information dédié a été mis en place pour un suivi à temps de toutes les opérations déployées avec les détails et permet un ajustement immédiat en cas de besoin.
    La mise en œuvre des composantes du programme défini adopte une démarche de travail de proximité à travers les services déconcentrés du ministère afin de couvrir toutes les régions concernées et d’atteindre les agriculteurs et éleveurs des communes les plus éloignées. Comme prévu, la mise en œuvre des composantes du programme a été déployée en fonction des conditions climatiques et sur la base des indicateurs de terrain.
     En ce qui concerne la sauvegarde du cheptel, l’opération orge a connu un grand succès avec un contrôle strict du prix sur les points de vente essaimés sur l’ensemble du territoire. Le transport vers les communes excentrées est assuré de manière organisée par les services des directions régionales et provinciales. A présent, l’opération a touché 240.000 bénéficiaires pour plus de 2,2 millions de quintaux d’orge  vendus
    Par ailleurs, l’opération d’encadrement sanitaire du cheptel qui consiste en la protection contre les maladies et parasites des ovins, caprins, bovins et camelins a été lancée le 20 avril et portera sur la vaccination de 15 millions de têtes dans les zones ciblées sur une durée de 3 mois.
    L’abreuvement du cheptel est aussi assuré grâce à l’opération d’aménagement et construction des points d’eau et de citernes dans toutes les zones à élevage. Le dispositif d’encadrement des cultures de printemps a été déployé dans toutes les régions potentielles suite aux précipitations de mars. Le programme porte sur  400.000 ha dont plus de 250.000 déjà réalisés.
    Le suivi de la campagne d’irrigation est assuré par une organisation en comité central et comités régionaux en étroite collaboration entre les services du ministère de l’Agriculture et ceux du département de l’Eau. Le programme des cultures dans les zones irriguées est très bien déployé et se déroule normalement.
    Dans le programme de sauvegarde du patrimoine végétal, toutes les dispositions ont été également prises pour intervenir par des irrigations au moment opportun sur les plantations jeunes des projets d’agriculture solidaire.

    Télécharger l'intégral du dossier spécial SIAM 2016 sous format Pdf

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc