Edition N° 5294 | Le 14/06/2018
Le ministère de l’Agriculture sort enfin de son silence et tente de contrer la polémique autour de la mise en marché du lait reconstitué à partir de la poudre (voir notre édition du lundi 11 juin). D’abord, il est clairement spécifié que la pratique «ne représente aucun enjeu sanitaire». D’ailleurs, dans plusieurs pays, le lait en poudre est même utilisé dans la fabrication du lait pasteurisé et...
Edition N° 5291 | Le 11/06/2018
 La campagne du boycott prend une nouvelle tournure. Surtout celle ciblant le lait de Centrale Danone. Des tentatives de porter l’attention sur d’autres marques fusent au jour le jour. En tête de ces marques, figure la Coopérative agricole (Copag) qui commercialise Jaouda. Cette entreprise est ainsi taxée de mettre sur le marché du «lait frais reconstitué à partir de la poudre dans l’objectif de...
Edition N° 5289 | Le 07/06/2018
«Le foncier demeure l’un des principaux handicaps qui entravent la réalisation des projets d’infrastructures qu’il s’agisse des barrages ou des stations d’épuration de l’eau. Du moins, il retarde de façon significative leur réalisation», révèle Charafat Afilail, secrétaire d’Etat chargée de l’Eau (Ph. L’Economiste) - L’Economiste: Vous planchez sur un plan d’urgence en faveur des zones...
Edition N° 5289 | Le 07/06/2018
Le pays dispose de 135 barrages de différentes capacités mobilisant entre 5 et 18 milliards de m3. Cela ne suffit pas pour faire face aux besoins croissants de l’agriculture et des populations. La solution réside aujourd’hui dans le recyclage et le dessalement de l’eau de mer (Ph. L’Economiste) Il y a urgence! Le stress hydrique s’intensifie. Au nord comme au sud du pays, plusieurs villes et...
Edition N° 5283 | Le 30/05/2018
Comble du ridicule ! Le ministère en charge du Numérique est hors circuit de la transformation digitale. Sollicité pour un entretien et maintes fois relancé, il y a  70 jours, le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique  vient enfin de réagir à la requête de L’Economiste. Mais la parade laisse perplexe tant elle tourne à la dérision.  Qu’on en juge par...
Edition N° 5281 | Le 28/05/2018
Sur les 5 dernières années, les débarquements de poisson, toutes espèces confondues, stagnent autour de 1,1 million de tonnes. Les pélagiques qui représentent 90% environ suivent la même tendance   S’offrir du poisson revient à se payer du caviar. Surtout pour les espèces dites nobles comme le loup bar, la dorade, le merlan, la crevette ou encore la sole. Mais l’envolée des prix a aussi...
Edition N° 5277 | Le 22/05/2018
Les importations des produits énergétiques, sidérurgiques et des céréales dynamisent l’activité des ports de Casablanca, Mohammedia et Jorf Lasfar.  A l’export, ce sont essentiellement les volumes des produits du groupe OCP et les agrumes qui entretiennent la croissance Au premier trimestre, les volumes exportés ont fléchi de 4,2% à 7,1 millions de tonnes.  C’est ce qui ressort du trafic des...
Edition N° 5276 | Le 21/05/2018
La collecte du lait se déroule normalement dans les régions où Centrale Danone est présente. L’entreprise agrège 120.000 éleveurs laitiers (Ph. L’Economiste) La campagne de boycott contre le lait de Centrale Danone, Sidi Ali et Afriquia    ne semble pas s’estomper. Ceci, malgré la réaction jugée positive des entreprises ciblées. Certaines d’entre elles (Centrale Danone) ont même procédé à...
Edition N° 5274 | Le 17/05/2018
La politique des prix au Maroc remonte à la période du protectorat où la fixation des prix s’effectuait dans le cadre du code du commerce, promulgué en 1913. Ce n’est qu’avec l’adoption de la loi n° 008/71 de 1971, qu’un cadre juridique et administratif suffisamment étoffé a été mis en place. La réglementation des prix a pu s’appliquer à 172 catégories de produits et services relevant de tous les...
Edition N° 5274 | Le 17/05/2018
Pour la plupart des produits de forte consommation, l’offre dépasse de loin la demande. La situation des prix proposés paraît normale. Et selon certains marchands, ils sont promis à la baisse après la première semaine du mois de jeûne Une véritable psychose de contrôle règne sur le marché de l’alimentaire. A la veille du mois de jeûne, des marchands, autrefois récalcitrants à l’affichage des...
  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc