×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Archives

Articles de L'Edition N° 5776 Du Vendredi 5 juin 2020

A La une

SA: Une loi à consommer avant le 10 juin

C’est l’une des rares lois-sinon la première- dont la période d’application est limitée dans le temps. La loi n° 27-20 sur la SA, autorisant notamment la tenue des réunions des organes de gouvernance et des assemblées générales par visioconférence pendant la période de l’état d’urgence sanitaire a enfin été publiée au Bulletin officiel n° 6887 du 1er juin 2020... Lire la suite

Après l’affolement, la Bourse revient doucement à la raison

Le Masi présente un tout autre visage depuis quelques semaines. L’indice a récupéré 5% en mai et poursuit sa remontée depuis ce début juin. Même les annonces de réduction ou de suspension de dividendes ne semblent pas le perturber... Lire la suite

Casa-Settat: Le wali Ahmidouch anticipe l’après-confinement

La veille du déconfinement, le wali de la Région Casablanca-Settat mobilise l’ensemble des représentants des secteurs économiques pour établir une feuille de route et anticiper la relance. Saïd Ahmidouch a présidé le premier comité de veille économique régional en présence du président de la Région et du patron des patrons (CGEM). L’enjeu est de faciliter le déploiement des entreprises, unités industrielles, tourisme et commerce de la région qui concentre l’essentiel de l’économie du pays. La rencontre a également été marquée par le lancement du dépistage massif des salariés du privé. Une initiative pilotée par la CGEM en partenariat avec les ministères de l’Intérieur et de la Santé. Lire la suite

Entreprises en difficulté: Absence de données et mauvaise foi plombent la procédure

Les professionnels du droit alertent sur les difficultés d’entreprise qui vont surgir après le confinement. Dans ce contexte marqué par le coronavirus et ses conséquences socioéconomiques, le cabinet d’avocats Bassamat & Laraqui prône le non-acharnement thérapeutique: «Tout processus (judiciaire) doit être soigneusement pensé afin de viser à liquider les entreprises non viables et inefficaces et à assurer la survie de celles qui sont potentiellement viables»... Lire la suite

Editorial

Economie

Finances-Banques

Société

Tribune

De bonnes sources

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc