×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Fès: Fin du feuilleton de la mairie au tribunal

Par L'Economiste | Edition N°:1731 Le 23/03/2004 | Partager

. Après plusieurs reports, le verdict est tombé jeudi . Le président du conseil acquittéLe maire de Fès, Hamid Chabat, ainsi que deux fonctionnaires de l'arrondissement de Zouagha, ont été acquittés. C'est suite au verdict qui est tombé jeudi dernier au tribunal de 1re instance après plusieurs reports. Chabat était poursuivi pour atteinte à la probité des élections et tentative d'achat de voix par l'octroi de lots de terrain. Il était accusé d'avoir cédé un terrain de 500 m2, appartenant à la commune, au profit d'une association d'auto-emploi. Les bénéficiaires des lots étaient venus en force, dès les premières audiences, pour témoigner que les dons n'avaient rien à voir avec les élections. Pour Chabat, l'objectif était de venir en aide aux diplômés chômeurs, en leur construisant de petits magasins. C'est suite à une convention de partenariat entre l'association, l'ex-préfecture et la commune de Zouagha que ce terrain a été cédé le 21 août dernier. La distribution des lots a été perçue comme une violation des dispositions du code électoral. C'est pourquoi une plainte a été déposée par Mohamed Bekkali, parlementaire USFP. Celui-ci s'appuyait sur le fait que la convention de partenariat liant la commune et l'association existe depuis 2001 et qu'elle n'a été activée que durant la campagne électorale. Pour le maire de Fès, la décision de l'octroi avait été prise bien avant la campagne. Finalement, c'est cette version que le tribunal a retenue pour acquitter Chabat. En tout cas, ce dernier ne compte pas poursuivre les plaignants pour leurs fausses accusations. “Notre objectif est de relancer la ville, réactiver les projets, séduire les investisseurs et assurer une bonne gestion communale sans rentrer dans des conflits”, explique-t-il. De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc