Entreprises

Al Wataniya: Convertir les dates est vital pour nous

Par L'Economiste | Edition N°:291 Le 31/07/1997 | Partager

Al Watanya vient de signer un contrat avec Exigences et Bull Maroc pour la transformation des applications informatiques. Il s'agit de rendre les programmes conformes à l'échéance de l'an 2000.


L'objet du contrat passé début juillet entre Al Wataniya et Exigences, société d'informatique et de conseil, porte sur la mise en conformité du matériel informa-tique de la compagnie d'assurances en vue du passage à l'an 2000. D'un montant d'environ 5 millions de DH, ce contrat prévoit la conversion de 2 millions de lignes de codes (fichiers, programmes, masques de saisie...).
Selon M. Mahmoud Oudghiri, directeur informatique à Al Wataniya, le recours à un prestataire de services informatiques externe s'explique par le fait que c'est un projet très lourd qui nécessite des ressources humaines et matérielles très importantes.
Intégrée dans le plan d'action informatique 1996 de la compagnie, l'idée a pris du retard avant de se concrétiser et de prendre forme.
Le projet a démarré réellement à la mi-juillet 1997 après une période d'étude des scénarios possibles et envisageables.

Quatorze mois de travail


La compagnie devait trancher entre deux options: convertir tous les systèmes informatiques ou alors acquérir carrément de nouvelles installations. «Notre compagnie a opté pour le premier choix qui présentait le moins de risques. Rien ne nous garantit qu'un nouveau système fonctionnerait efficacement et normalement après sa mise en service», affirme M. Oudghiri.
Exigences, qui bénéficie de l'apport de Bull Maroc en matière de logistique, s'est engagée à assurer la conversion de toutes les lignes de codes avant la fin 1998. Al Wataniya doit être prête pour gérer les contrats d'assurances avec la nouvelle configuration des dates à partir du 1er janvier 1999.
Le travail d'Exigences, qui doit s'échelonner sur une période 14 mois à partir de la mi-juillet, se base essentiellement sur des techniques d'automatisme. Exigences recourra aussi à une technique manuelle par l'intermédiaire d'une équipe de programmeurs pour modifier les lignes de codes.
Trois étapes principales de travail sont prédéfinies. Dans une première étape, il s'agit d'analyser l'impact, d'identifier toutes les dates qui doivent être modifiées et de choisir les solutions optimales.
Cette étape durera deux mois. Ensuite, dans une seconde phase, il est question de modifier les programmes pour les adapter à l'an 2000. La dernière phase, et la plus importante, est celle des tests. Il faut s'assurer que tout soit fin prêt avant la date buttoir de fin 1998. 40% du budget global est alloué à cette phase très cruciale, est-il indiqué.

A travers ce travail de mise en conformité des systèmes informatiques, Al Wataniya entend réussir le passage au 21ème siècle avec le moins de perturbations possible au niveau de la configuration des dates. Pour M. Oudghiri, «Al Wataniya se devait de convertir les dates au niveau des systèmes informatiques. Ceci est vital pour nous. Nous allons procéder par succession de lots. On va convertir dans un premier temps les programmes informatiques les plus importants. Les autres le seront après 1999».
Ceci constitue une aubaine pour les sociétés d'informatique, à l'image d'Exigences qui se prépare déjà à signer de nouveaux contrats. Selon M. Saïd Mouhyi, administra-teur-directeur général d'Exigences, «la demande dépasse de très loin l'offre. Le temps presse et il n'est pas exclu que les retardataires trouvent des difficultés pour assurer la mise en conformité de leur système informatique avec l'an 2000».

Salim LHJOUMRI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc