×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Courrier des Lecteurs

    Wafabank à 900 DH

    Par L'Economiste | Edition N°:308 Le 11/12/1997 | Partager

    L'heure des bilans a pratiquement sonné. Dans une vingtaine de jours, 1997 aura vécu. A nouveau, la Bourse de Casablanca a placé un peu plus haut la barre de ses performances. Pour les gros investisseurs en portefeuille comme pour les petits boursicoteurs, la moisson sera très bonne, même si des claques sévères ont dû être encaissées au début du deuxième trimestre. Dans un contexte de croissance négative, il n'y avait que la Bourse pour offrir un taux de rentabilité qui survole allègrement la croissance des bénéfices des sociétés cotées. Pour des analystes, la bulle financière a été bien entretenue. Les anticipations «sont même allées au-delà de l'exercice 1998», avoue un analyste. Plus direct, le directeur d'une société de bourse n'a pas hésité à déclarer sèchement que «la place est très chère». Et de poursuivre: «La relance passera par une nouvelle correction ou des introductions, source de papiers neufs».

    Quelques valeurs semblent ignorer la première solution. C'est précisément le cas de Wafabank qui a affiché régulièrement 900 DH pendant toute la semaine, battant en valeur absolue la BCM qui a terminé à 890. Pourtant, les effets de l'absorption d'Uniban devront se ressentir. «Cette banque devrait enregistrer une légère décélération de son bénéfice», indique un analyste. Pour un cadre de la maison, il faut aller au-delà de l'analyse froide des chiffres. Il explique: «Wafabank a su transformer une image de marque de banque moderne en une solidité financière sans failles». Autrement dit, la banque inspire confiance, un facteur essentiel dans tout investissement.
    Cette valeur a toutefois été traitée à 870 DH sur le marché des cessions directes lors des séances des 3 et 8 décembre. Sur ce compartiment, le volume des transactions a totalisé 438.430.685,94 DH, soit 80% du volume global de la semaine. L'animation de ce compartiment résulte principalement des obligations dont le volume a atteint près de 259 millions de DH avec un pic de 100,5 millions lors de la séance du 3 décembre.

    Les responsables de la Bourse misent beaucoup sur ce genre de papiers pour élargir davantage un marché largement dominé par les actions. La baisse d'il y a quelques mois des commissions d'enregistrement entrait dans cette politique. Il faudra cependant davantage de communication pour pousser émetteurs et investisseurs à s'impliquer encore plus.


    Taux de référence
    (recommandés par le GPBM)
    Court terme: 9,25%; moyen terme: 9,50%; long terme: 10,25%; crédit export: 8%
    Taux créditeurs observés
    3 mois: 6,75%; 6 mois: 7,25%; 12 mois: 8,25%
    Taux moyen pondéré calculé par Bank Al-Maghrib/marché monétaire interbancaire
    03/12: 7,241%; 04/12: 7,303%; 05/12: 7,348%; 08/12: 7,203%; 09/12: 7,173%
    · Volume quotidien moyen: 2.123,8MDH
    Taux moyen pondéré mensuel interbancaire
    Octobre: 7,179%
    Taux interbancaire à terme enregistré par Bank Al-Maghrib
    1 mois: 8,50% (contracté au 08/12/97)
    6 mois: 7,75% (contracté au 17/11/97)
    8,50% (contracté au 27/08/97)
    9 mois: 8% (contracté au 03/11/97)
    Intervention de BAM/marché monétaire
    Appel d'offres du 10/12/97
    Tombé: 2,825 milliards de DH
    Demandé: 4,528 milliards de DH
    Servi: 2,910 milliards de DH
    Taux: 6,50%
    Echéance: 17/12/97.
    Taux de refinancement moyen pondéré mensuel
    Bank Al-Maghrib
    Octobre: 6,677%
    Bons du Trésor: Adjudications du 09/12/97
    52 semaines: offert et retenu, 25 MDH à 7,50%
    5 ans: offert et retenu, 43,75 MDH à 8,5%.
    10 ans: offert et retenu, 170 MDH à 9%
    15 ans: offert et retenu, 27 MDH à 9,50%

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc