×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Tourisme: Le marché allemand poursuit sa dégringolade

Par L'Economiste | Edition N°:1609 Le 25/09/2003 | Partager

. Il affiche la plus forte baisse à fin juillet. En recul aussi, l'Italie, la Belgique et la Grande-BretagneLes MRE à la rescousse du tourisme? En tout cas, ils ont été 1,3 million à fin juillet 2003 à entrer chez eux, en hausse de 10,5% par rapport à la même période de l'année dernière. Pour le seul mois de juillet, 817.613 Marocains ont regagné le pays pour passer les vacances en famille. Un bon score face à celui réalisé par d'autres marchés étrangers qui affichent soit un recul, soit de petites progressions. Globalement, pour les sept premiers mois de l'année et selon les statistiques de la Direction de la planification et de la coordination de la promotion du ministère du Tourisme, le nombre des entrées des non-résidents a atteint 2, 8 millions, soit une hausse de 5,3%. Cependant, cette évolution n'a pas été suivie par les recettes touristiques. En effet, les recettes voyages se sont fixées à 14,7 milliards de DH à fin juillet 2003, contre 15,36 milliards à la même période de 2002 (- 4,3%). Par marché, la France continue à occuper la première place avec 546.583 touristes (+4,2%). Les Espagnols arrivent à la deuxième position avec une hausse de 6,6% (122.248 entrées à fin juillet). Face à ces deux destinations, d'autres aussi traditionnelles ont affiché des replis. Ainsi, le nombre de touristes allemands a baissé de 28,2% pour 73.967 entrées à fin juillet. Et cela même si l'Allemagne représente le premier marché mondial émetteur de touristes. Les Italiens suivent la même tendance. Leurs entrées ont à peine atteint les 52.937 (-14,7%). De même pour les Belges (-7,6%) et les Anglais (-4,1%). Par ailleurs, la baisse n'a pas épargné les entrées de touristes en provenance du Moyen-Orient qui accusent un recul de 13,8% sur les sept premiers mois de 2003. Les Saoudiens n'ont enregistré que 15.031 entrées, en recul de 24,7% par rapport à la même période de 2002. Ils sont suivis par les Emiratis qui ont totalisé quelque 2.238 entrées (-16,4%). Ce recul est désavantageux pour le Maroc qui veut se positionner sur les marchés arabes. L'ONMT a mené plusieurs campagnes promotionnelles dans les pays du Golf et plus particulièrement en Arabie Saoudite. Mais, d'après les statistiques, les résultats se font toujours attendre. Les arrivées du Golfe restent en deçà des attentes.De son côté, le marché africain a enregistré une timide hausse de 3,1%. En revanche, les marchés du Sénégal, Sud Afrique et Mali se sont repliés respectivement de 10,1%, 8,4% et 9%.Nadia DREF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc