×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    Tabacalera et Seita sur la piste de la Régie des Tabacs

    Par L'Economiste | Edition N°:308 Le 11/12/1997 | Partager

    Les compagnies espagnoles et françaises du tabac vont d'ici peu présenter une offre commune pour la privatisation de la Régie des Tabacs.
    C'est la première fois que Tabacalera annonce son alliance avec son homologue française Seita. Ces deux géants attendent pour formaliser leur offre que les modalités et le calendrier de la privatisation de la Régie des Tabacs soient fixés par le gouvernement marocain.
    D'après nos informations, Tabacalera est actuellement à la recherche d'un terrain dans les environs de Tanger. Le projet hispano-français est l'un des plus ambitieux, car il implique l'installation d'une usine de montage de feuilles de cigares/cigarettes. L'investissement s'élève à plusieurs milliards de Pesetas et prévoit la création de 500 postes de travail.
    Le protocole d'accord entre Tabacalera et Seita pour de «futures opérations internationales» a été signé en septembre, soit deux mois après l'annonce par le ministre des Finances de la privatisation de la Régie des Tabacs, le 25 juillet dernier. Le texte ne spécifie pas pour quelle opération extérieure cette alliance sera activée. Mais d'après les experts consultés, la reprise de la Régie des Tabacs sera l'un des premiers terrains d'essai.

    Bien que capable de présenter une offre indépendamment, les deux groupes ont préféré unir leur puissance pour augmenter leurs chances de remporter l'offre.
    Le projet des Espagnols et des Français est de créer avec les investisseurs marocains une multinationale africaine qui, à moyen terme, pourrait partir à la conquête des autres compagnies d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient.
    Tête de pont pour leur respective expansion africaine, la Régie des Tabacs intéresse aussi -et surtout- Tabacalera et Seita pour sa forte rentabilité... Car au Maroc, on fume beaucoup!

    Pascale BOURGAUX

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc