×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

La CGEM se réorganise

Par L'Economiste | Edition N°:1618 Le 08/10/2003 | Partager

. Groupes de liaisons, commissions, conseillers du président… les nouveautés. Cinq vice-présidences mises en place dont une assurée par Saïda Karim-LamraniLa CGEM revoit son organisation. Au cours de la réunion du bureau, le 30 septembre dernier, les responsables ont pris la décision de restructurer la Confédération. Parmi leurs projets, la mise en place de groupes de liaisons. Certains d'entre eux seront chargés d'établir des liens avec les groupes économiques et industriels du pays. Les autres assureront la liaison entre les parlementaires chefs d'entreprise issus des deux Chambres. Les deux groupes devront se réunir tous les trois mois. Par ailleurs, la réorganisation porte également sur la constitution de plusieurs commissions. Ces dernières seront axées sur la compétitivité, la fiscalité des sociétés, l'éthique et la bonne gouvernance dans les entreprises marocaines. Elles s'appuieront aussi sur des thèmes à caractère général tels que la proximité sociale et la politique économique. Au total, 9 commissions ont été créées.Dans la pratique, les cellules n'existent pas encore. «Elles seront discutées lors de la prochaine réunion du bureau prévue le 14 octobre», indique-t-on à la CGEM. La Confédération s'est également dotée d'un nouveau médiateur. Il s'agit en l'occurrence d'Ahmed Benkirane, qui a été désigné «à l'unanimité». Ce dernier assumera dorénavant la mission du Conseil de médiation et de conciliation. Le troisième projet discuté concerne la réorganisation de la Fondation CGEM pour l'entreprise et l'institution de 5 vice-présidences. Ainsi, quatre d'entre elles se verront assigner des missions. La première présidence aura trait aux relations internationales, alors que la deuxiéme prendra en charge la communication. Elle aura également pour rôle de travailler avec les responsables de communication des différentes fédérations de la CGEM. La troisième, quant à elle, se penchera sur plusieurs dossiers relatifs à l'organisation. Il s'agit, par exemple, des statuts, du règlement intérieur, et du suivi des fédérations et unions régionales. La quatrième vice-présidence assumera pour sa part la coordination de l'action de toutes les commissions, «afin d'harmoniser les différentes actions de la Confédération», soulignent les responsables de la CGEM. Enfin, la dernière aura un caractère général et sera assurée par Saïda Lamrani Karim.En outre, la nouvelle organisation prévoit des postes de conseillers auprès du président. Les responsables de la Confédération ont également étudié les chantiers ouverts par l'audit stratégique. Ces derniers seront opérationnels autour d'un certain nombre de projets, à savoir la réforme des statuts, l'établissement d'un règlement intérieur, l'assise financière et la CGEM- international.N.Be

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc