×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Fès: Riche programme culturel pour les prochains mois

Par L'Economiste | Edition N°:1445 Le 27/01/2003 | Partager

. L'association Fès-Saïs prépare une série de manifestations qui visent à promouvoir le patrimoine culturel et artistique de la villeL'Association Fès-Saïs prépare des festivités grandioses. «Un programme trop chargé, mais très important», souligne Mohamed Azelarab Amrani, président de la section de Fès-Médina. Au programme, il y a le 1er colloque sur “le sophisme et la mondialisation”. Celui-ci est prévu demain 28 janvier en fin d'après-midi à l'hôtel Sheraton. Cette conférence sera animée par Abdelmalek Chami, Abdeslam El Ghrimli et Ahmed Azami, professeurs à l'Université de Sidi Mohamed Ben Abdellah. D'autre part, l'association peaufine les derniers préparatifs de la 6e édition du festival du Madih et Samaa, précise Amrani. Prévu pour la 2e semaine du mois de mars, ce festival accueillera 8 troupes des «madihines» qui représenteront les différentes régions du Royaume, indique pour sa part Abdeslam Chami, directeur du festival. Et d'ajouter: “Les organisateurs entendent la contribution des stars du Madih au niveau national comme Haj Mohamed Ba-Jdoub, Souiri, Bennis…” «Notre objectif est de présenter une oeuvre collective à partir d'une sélection des meilleures voix». Toujours en mars et à l'occasion de la journée mondiale de la poésie, l'association a prévu une cérémonie en hommage à l'écrivain-poète Tazi-Saoud. Au programme figure également l'organisation du troisième festival du théâtre. C'est Bab El Makina qui devra abriter cette manifestation juste après la 9e édition du «Festival des musiques sacrées du monde». Durant 7 jours et gratuitement, les Fassis seront particulièrement servis en matière d'art et de culture, affirme Amrani. Rappelons que les responsables de l'association Fès-Saïs assureront, à partir du mois prochain, des cours de “Malhoune” au profit des enfants âgés entre 8 et 12 ans. Ces derniers sauront prendre la relève et protéger notre patrimoine culturel et artistique, note Amrani. De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc