×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Concepteur des guides pédagogiques Microsoft : Tutorland introduit sa méthode de formation au Maroc

    Par L'Economiste | Edition N°:117 Le 17/02/1994 | Partager

    Tutorland, société spécialisée dans la formation aux logiciels standards et conceptrice des guides de formation adoptés par les plus grands constructeurs ou éditeurs de logiciels, s'installe au Maroc. Elle vises d'abord les grands comptes avant de s'ouvrir aux PME.

    Elément de modernisation de la gestion, l'informatique s'est profondément introduite dans l'entreprise. Mais, plus que la conception de machines, le développement de logiciels se fait d'une manière vertigineuse. La plupart des dirigeants n'hésitent pas à investir dans des produits à même de leur assurer une importante économie de temps principalement pour la prise de décision. Le couac: le retour sur investissement est souvent faible parce que l'utilisateur ignore la plupart des fonctionnalité. Et pour cause: la formation ne suit pas toujours. C'est "la phase la plus bâclée dans le domaine de l'informatique", affirme M. Dominique Le Plongeon, un des directeurs de Tutor SA, société versée dans ce créneau et récemment installée sur la place.

    Quatre principes pour une formation

    Tutor SA a été créée par des privés marocains associés à Tutorland, une société française qui a développé depuis 1986 un concept de rationalisation de la formation en matière de logiciels. Tutorland est en fait issue du changement d'orientation d'Edidacom(", société spécialisée dans la conception, l'édition et la commercialisation de guides de formation aux logiciels standards principalement en micro-informatique. Edidacom fut rebaptisée Tutorland en 1988 pour "assurer l'homogénéité avec ses filiales et implantations à l 'étranger" (2), expliquent les responsables.

    Outre l'orientation initiale, elle s'est lancée dans la formation des utilisateurs ou des formateurs, principalement au sein des grands comptes (Assurance, Banque, Administration). Le concept introduit au Maroc est déjà bien éprouvé. Il est adopté par les plus grands éditeurs de logiciels de même que par les constructeurs, entre autres "Microsoft et Apple qui ont choisi des guides Tutorland pour servir de base à leurs agréments formation en France", glissent les responsables. La même formule a été également choisie par Lotus, IBM, Bull, ISTC et Borland.

    La méthode de formation repose sur quatre principes. Le premier concerne la phase d'audit qui permet d'analyser de manière précise les besoins de formation des futurs stagiaires. Elle permet en outre de mettre en place avec les responsables de l'entreprise les objectifs et plans de stages.

    Suit la formation proprement dite, avec pour principal support un guide spécialement conçu pour le produit étudié. Cette formation est soit destinée aux utilisateurs, soit au formateur interne de l'entreprise. Cependant, il est précisé qu'elle est assurée pour un maximum de 6 stagiaires par session.

    Il s'agit ensuite de bien surveiller la post-formation afin de limiter les gâchis. Dans cette optique, le guide remis au stagiaire permet d'appliquer et de mémoriser les concepts une fois de retour sur le poste de travail. Il est également prévu de manière illimitée une aide téléphonique de post-formation.

    En dernier lieu, un guide d'évaluation permet de procéder à une appréciation simple et rapide des connaissances acquises sur un logiciel. Cette évaluation peut se faire avant les séances de formation pour dégager des groupes homogènes ou après le stage pour déterminer les points non assimilés et orienter la post-formation ou faire des séances de rappel personnalisées.

    Grands comptes

    Tutor SA utilise tous les outils et méthodes pédagogiques de la société mère Tutorland. La force de celle-ci est qu'elle prépare la formation et les outils pédagogiques relatifs à un logiciel bien avant sa sortie sur le marché, d'autant qu'elle collabore étroitement avec tous les grands éditeurs et constructeurs. Actuellement, la société dispose sur place d'une gamme de 70 produits. Mais il est tout de même souligné que 80% des besoins de formation concernent le traitement de texte et le tableur.

    Le tarif de base est de 1.000 DH par personne et par jour. Cependant, les responsables précisent que les prix sont dégressifs. Il sont fonction du nombre de stagiaires et de la durée de la session. Pour l'instant, Tutor SA vise principalement les grands comptes (assurances, offices, banques). Elle a déjà commencé à travailler avec les Assurances Al Amane et l'ONDA (Office National des Aéroports) . Dans le futur, "des sessions de formation seront organisées à l'intention des PME", annonce M. Azeddine Bourachdi, directeur général de la société.

    A.D.N.

    (1) Edidacom a été créée par M. Pierre Jean Charra, directeur de la Formation chez Microsoft.

    (2) Tutorland dispose actuellement d'un réseau de 70 centres de formation spécialisés en formation micro à travers la France. Elle a installé une filiale aux USA outre celle qui vient de démarrer au Maroc. Tutorland est également présente dans quelques pays africains, notamment la Tunisie, le Sénégal et la Côte-d'Ivoire. Le chiffre d'affaires réalisé en France est estimé à 300 millions de FF, soit 480 millions de Dirhams.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc