×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Pétrole: L’Opep tranche

Par L'Economiste | Edition N°:1809 Le 12/07/2004 | Partager

. Coupant cours aux rumeurs, le cartel confirme la hausse de production La décision de l’Opep d’augmenter sa production de 500.000 barils par jour en août est «ferme et irrévocable» et sera appliquée. C’est ce qu’a réaffirmé le ministre du Pétrole saoudien Ali Al-Nouaïmi dans une interview au quotidien français Libération publiée vendredi dernier. Face à l’envolée des cours du pétrole, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole avait décidé début juin à Beyrouth d’augmenter ses quotas de production de 23,5 à 25,5 millions de barils par jour (mbj) au 1er juillet, puis d’accroître à nouveau sa production de 500.000 bj au 1er août.«Ces décisions sont fermes et irrévocables. Elles sont et seront appliquées», a martelé le ministre saoudien, considéré comme le chef de file de l’Opep, à quelques jours de la prochaine réunion du cartel pétrolier le 21 juillet à Vienne.Les prix du pétrole ont fortement progressé ces derniers jours, notamment en raison des craintes que l’Opep n’annule sa hausse de production. Après l’évocation de menaces d’attaque terroriste aux Etats-Unis, le prix du baril de brut est repassé jeudi à New York au dessus de la barre des 40 dollars, finissant à  40,33 dollars.Interrogé sur le «prix idéal» pour le baril, Al-Nouaïmi réaffirme qu’un juste prix est un prix «qui satisfait les consommateurs, les producteurs, les investisseurs et n’a pas d’impact négatif sur la croissance». «A l’Opep, nous avons dit qu’un baril entre 22 et 28 dollars était un objectif raisonnable», déclare-t-il, en référence à la fourchette de prix officiellement préconisée par le cartel pour son panier de bruts.Face aux doutes émis par certains observateurs sur la capacité de l’Opep à effectivement augmenter sa production, Al-Nouaïmi répond que l’Arabie saoudite «produit 9,1 millions de barils par jour et peut monter jusqu’à 10,5».«En outre, à la fin de ce mois, nous inaugurons des facilités d’extraction d’une capacité de 800.000 barils par jour, dont 650.000 de pétrole supplémentaire», ajoute-t-il.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc