×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Marrakech: Un nouveau village résidentiel sur la route du Haouz

Par L'Economiste | Edition N°:1896 Le 12/11/2004 | Partager

. Hermès, son promoteur, y consacre un investissement de plus de 200 millions de DH Décidément, le Haouz, et plus exactement la route d’Amzmiz, attire de plus en plus d’investisseurs. Et ils sont nombreux dans l’immobilier haut standing notamment. Simon-Xavier Guerrand-Hermès se joint au lot. Son projet semble grandiose sur une quinzaine d’hectares. Les travaux vont démarrer juste après les fêtes de l’Aïd. Les “Parcs de l’Aguedal”, sera une sorte de village, indiquent les responsables du projet. Il sera composé d’un parc paysager, d’appartements, de villas, de plusieurs piscines, d’un restaurant et d’un hôtel de charme et Spa. Ce village est sis aux abords de l’Aguedal, sensé devenir d’ici 4 ans, le nouveau centre résidentiel de Marrakech. Il sera relié à l’ancien par l’avenue Mohammed VI en cours de prolongement. C’est la société Eden Développement dont le gérant est Hermès qui est le promoteur des Parcs de l’Agdal. “La philosophie de ces jardins est de disposer l’architecture de ce village autour de la verdure”, tient à préciser Karim Daifliame, directeur commercial d’Eden Développement. Pour preuve, insiste-t-il, le coefficient d’occupation du sol est de 0,3. “Partant de ce principe, nous avons donc conçu une architecture aérée pour tous les bâtiments”. Outre les architectes, le projet est chapeauté par un paysagiste et dirigé par un architecte italien d’intérieur et décoration.Côté résidences, plus destinées aux étrangers, ce sont quelque 150 logements qui sont prévus dont des douiryas (sortes d’appartements jadis indépendants mais faisant partie de riads) avec des terrasses et même petits jardins privés, des Dars et des villas de plain-pied avec 2.000 m2 de jardins.Les espaces loisirs sont composés de Spa dans un jardin andalou, de restaurants bio, de terrains de tennis et de squash ainsi que de grandes piscines. A noter au passage que tous les appartements et villas sont dotés de piscines privées, selon la taille de la résidence.Enfin, l’hôtel de charme plus proche d’une grande maison d’hôtes que d’une unité hôtelière, sera pourvue de 35 chambres. “Il est destiné essentiellement à héberger les invités des résidents, mais reste ouvert au public”, indique DaifliameC’est une enveloppe de plus de 200 millions de DH qui a été mobilisée pour ce projet. Les promoteurs vont démarrer les ventes sur plan incessamment, avec comme partenaire le Crédit du Maroc qui assurera aux futurs acquéreurs la garantie d’achèvement et prendra aussi en charge les crédits de financement.


Hermès à Marrakech

Il y a une quinzaine d’années que Simon Xavier Gerrand-Hermès, DG et vice-président de Hermès Paris, est arrivé à Marrakech où il a acquis trois riads. Il a fait du dernier sa résidence principale. Collectionneur, il a l’intention d’ouvrir un musée. En attendant, à travers la fondation pour la paix qui porte son nom de famille, il est impliqué dans des projets de développement social. Il s’agit notamment de la réalisation d’un complexe scolaire rural à Aghbalou dans la Haouz (cf l’Economiste.com).De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc