×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:1727 Le 17/03/2004 | Partager

. Sueur et jogging pour policiers bedonnants Un commissaire indonésien a promis de la sueur et du jogging à ceux de ses hommes dont la bedaine discrédite l'honneur de la police. Un chef local de la police sur l'île de Sulawedi, Teuku Ashikin Husein, avait demandé l'année dernière à ses hommes de rester minces et affûtés. Mais des récalcitrants ont enfreint les ordres: ils ont grossi. Leur punition: le jogging, obligatoire, deux fois par semaine, pour 76 d'entre-eux, dont neuf officiers. Et pour que cette cure d'amaigrissement soit plus efficace, l'entraînement aura lieu en début d'après-midi, lorsque le soleil tropical tape le plus fort, a décidé le commissaire Husein. Ce responsable a averti que ceux qui resteraient à l'ombre seraient considérés comme «désobéissant à leurs supérieurs», selon le magazine Gatra.. Une statue de femme enceinte sur Trafalgar Square Sculptée dans le marbre par l'artiste britannique Marc Quinn, une statue de femme enceinte, sans bras, occupera à partir du printemps 2005 le quatrième socle, le dernier de libre, sur la célèbre place de Trafalgar Square à Londres, a annoncé la mairie de la ville. L'oeuvre sélectionnée, parmi six autres sculptures modernes, a été baptisée «Alison Lapper enceinte» par Marc Quinn, du nom d'une amie, artiste et handicapée, devenue son modèle aux environs du huitième mois de sa grossesse. L'artiste doit désormais se mettre au travail et sculpter sa créature, haute de 4,7 m, dans un bloc de marbre immaculé. «Alison Lapper enceinte» rejoindra la statue de l'amiral Nelson et ses illustres voisins sur Trafalgar Square. «La colonne Nelson est l'exemple même d'un monument phallique et j'ai pensé que la place avait besoin de féminité», a précisé Marc Quinn.. Il traverse l'Afrique à pied et sans argent «Je suis parti de Nancy le 31 août 2002 pour aller à l'île de la Réunion en passant par le chemin le plus court». Pour Albert Lebrun, 65 ans, le «plus court» c'est traverser l'Afrique à pied et sans argent. Avec son chapeau pointu en peau, sa petite gourde frappée du drapeau français et son bâton de scout, Albert Lebrun semble sorti tout droit d'une bande dessinée. Ce Français originaire de Meurthe-et-Moselle n'est pas un chasseur de records: «Après une vie tourmentée, douloureuse, c'est une renaissance. Je me sens léger». Ouvrier d'usine à 14 ans, avant de devenir ambulancier puis militaire: une vie sur laquelle il a tourné la page. Sur son chemin, Espagne, Maroc, Mauritanie, Sénégal, Guinée-Bissau, Guinée. Bientôt le Ghana, Togo, Bénin, Nigeria, Cameroun, Gabon et Congo Brazzaville. «Là je ferai du bateau-stop sur la côte ouest jusqu'au Cap, et alors direction Durban sur la côte est pour enfin rejoindre la Réunion». Albert devrait y arriver «dans huit mois, peut-être neuf». Pourquoi sans argent ou presque? «L'argent, c'est la facilité. Je ne fais pas du tourisme, ce qui m'intéresse c'est les gens qui m'accueillent». Revenir en France dont il avait fait le tour à pied en 1998? «En principe c'est un voyage sans retour», assure-t-il.(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc