×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Situation des enfants: Satisfecit de l'Unicef au Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:661 Le 16/12/1999 | Partager

· L'organisme reconnaît les efforts en matière de vaccination

· L'amélioration de la situation de l'enfant nécessite son intégration dans la politique de développement

· La campagne des cartes de voeux table sur une recette de 5 millions de DH


"Le Maroc doit réserver une part de son budget annuel à l'enfant". le représentant de l'Unicef au Maroc M. Olivier Théo Degreef, souligne que l'amélioration de la condition de l'enfant passe par une décision politique. Attention, précise-t-il, ce n'est pas de la charité, c'est surtout une politique de développement social qui intègre l'enfant. Jusqu'à présent, l'action en faveur de la population enfantine reste marquée par des campagnes de vaccination ou de scolarisation....
Toujours est-il que ces actions éparses restent insuffisantes contre la situation précaire de l'enfant, surtout dans les milieux pauvres. Il manque donc une stratégie qui s'inscrit dans la durée et dont la concrétisation passerait par sa budgétisation.

Après avoir réussi son programme de vaccination, le Maroc représente le partenaire idéal. Pour le représentant de l'Unicef, le Maroc a pris des engagements internationaux qu'il a honorés. La référence est faite au sommet mondial pour l'enfance de 1990 dans le domaine de la santé. Les campagnes de vaccination menées partout dans le Royaume témoignent du respect des engagements. La création récente de l'Observatoire national des droits de l'enfant renforce la position du pays sur le plan de l'amélioration des conditions de vie de l'enfant. Tous ces facteurs incitent M. Degreef à demander plus: "le Bureau Régional pour le Moyen- Orient et l'Afrique du Nord ainsi que celui de l'Unicef au Maroc, comptent sur ce dernier et sur l'alliance des dirigeants politiques, du secteur privé, des associations, des intellectuels et des médias". L'objectif est de soutenir les efforts de l'organisation sur la scène internationale.
La prochaine campagne de l'Unicef concerne la commercialisation des cartes de voeux Unicef. Le chiffre d'affaires espéré est de 5 millions de DH dont les bénéfices (environ 45% du CA) seront affectés à la scolarisation de la petite fille. La particularité de la campagne de fin du millénaire est que les recettes ne transiteront pas par Genève où se trouve le siège de l'Unicef. Les bénéfices des ventes des cartes de voeux seront collectés et distribués localement.


le projet de Fès


La Communauté Urbaine de Fès prépare un projet de création d'un centre d'orientation pour l'enfant. Ce projet, qui sera réalisé avec l'appui de l'Unicef, sera un centre ouvert à toute personne intéressée par la problématique de l'enfant. Aussi, chercheurs, ONG, spécialistes, et même parents d'enfants seront-ils appelés à contribuer aux travaux du centre. Ce dernier vise les enfants en situation difficile. Il pourrait éventuellement les accueillir pour les orienter en suite à l'aide de spécialistes. Le souci majeur serait la réintégration de l'enfant dans son cercle familiale mais aussi dans la société toute entière.

Khalid TRITKI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc