×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

L'UE se rapproche de la position marocaine

Par L'Economiste | Edition N°:661 Le 16/12/1999 | Partager

· Les professionnels de la pêche veulent accueillir le commissaire européen, M. Franz Fishler, par une marche pacifique à Rabat

· L'expiration de l'accord de pêche le 30 novembre dernier a été dédramatisée

Les enfants terribles de la pêche chargent leur fusil d'épaule et veulent organiser une marche pacifique. L'occasion est trop belle pour la rater: rien ne vaut un accueil du commissaire européen, M. Franz Fishler, chargé de l'Agriculture et de la Pêche, le 20 décembre à Rabat, par une mobilisation tous azimuts des professionnels et de la société civile. Objectif appuyer la position du gouvernement marocain pour le non-renouvellement de l'accord de pêche. Cela préfigure-t-il que rien n'est encore définitivement joué? Peut-être, laissent entendre quelques mauvaises langues.
En fait, ni les Marocains ni les Espagnols ne peuvent fournir aujourd'hui une réponse précise quant au futur de ce dossier, car les enjeux sont importants. Et cela ne relève pas de la surenchère. Accord d'association avec l'Union Européenne, politique de la pêche commune, échéances électorales en février prochain en Espagne sont autant de rendez-vous qui joueront dans la future coopération entre le Maroc et l'Espagne dans le secteur de la pêche. Mais curieusement, c'est la conjonction de tous ces événements qui rend la position marocaine plus confortable que celle de 1995. En effet, les rapports de l'Union Européenne pleuvent aujourd'hui de tout bord prouvant que l'Espagne est la principale bénéficiaire des subventions de l'UE dans le secteur de la pêche.

Etape positive


Et si l'actuelle présidence finlandaise tente de tempérer les ardeurs des membres de l'UE pour une solution en faveur de l'Espagne, la prochaine présidence portugaise est qualifiée d'étape positive pour la diplomatie marocaine.
Indéniablement, les opérations électorales en février de l'an 2000 en Espagne auront un impact sur l'évolution du dossier de la pêche. Traditionnellement fief du parti socialiste, l'Andalousie risque en effet de lui échapper complètement suite à une éventuelle reconduction de l'accord. Il faut dire aussi que le gouvernement de M. Aznar fait cavalier seul, compte tenu de sa couleur politique par rapport à la prédominance de la mouvance socialiste en Europe.
Le vice-président de l'Internationale Socialiste, M. Abderahman Youssoufi, aurait-il ici un rôle à jouer?
Une chose est sûre en tout cas, la fin de l'accord de pêche qui a eu lieu le 30 novembre dernier a été consommée de part et d'autre avec une dédramatisation quasi absolue. Le souvenir des dommages survenues en 1995, qui ont surplombé les relations avec notre voisin ibérique plane toujours. Les deux parties préfèrent aujourd'hui une diplomatie de proximité. Aussi les Espagnols continuent-ils d'avancer que la visite de M. Fishler s'inscrit dans le cadre des renégociations de l'accord de pêche. Le Maroc, lui, ne l'entend pas de cette oreille. «C'est une visite qui vise à aplanir les autres domaines de coopération entre le Maroc et l'UE en dehors de l'extraction», est-il précisé au Ministère des Pêches Maritimes. «L'accord de pêche est une épine aux pieds du Maroc et de l'UE. Il faut l'arracher et se débarrasser d'une souffrance qui revient une fois tous les quatre ans», indique M. Thami El Khyari, ministre des Pêches Maritimes. Aujourd'hui, les arguments du Maroc plaisent à l'UE parce qu'ils sont tout simplement logiques. Notre pays dispose de peu d'agriculture, de peu de tourisme mais de beaucoup de mer. Son extraction minière revient à la sacrifier sur l'autel d'un égoïsme espagnol.

Hassan BOUCHACHIA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc