×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Settat: Les Italiens à la rescousse du monde rural

Par L'Economiste | Edition N°:1626 Le 20/10/2003 | Partager

. Un don de 40 millions de DH pour favoriser l'accès à l'eau potableLe gouvernement italien vient d'approuver un don pour doper “Pager” (projet d'approvisionnement en eau potable des populations rurales). Le montant de ce soutien est de 40 millions de DH. Il est destiné à financer les opérations d'accès à l'eau potable des populations rurales de la province de Settat. “Le choix de Settat n'est pas fortuit. Il est commandé par le fait qu'une forte population des émigrés marocains en Italie est originaire de Settat”, indique Maria Antonietta Manca, responsable au Bureau de coopération de l'Italie au Maroc. Mais les localités rurales bénéficiaires ne sont pas encore identifiées. C'est en concertation avec les responsables marocains du Pager et la direction provinciale hydraulique que seront déterminées ultérieurement les communes rurales bénéficiaires. Le projet n'est pas encore entré dans la phase opérationnelle. “Il y a tout un chemin procédural à parcourir entre l'instruction et la mise en application”, affirme le même responsable.Outre l'alimentation en eau potable, il est aussi visé à travers ce programme l'amélioration des ressources en eau et des conditions d'hygiène. L'idée est de doter la région d'un réseau d'assainissement auquel seront branchés tous les établissements publics des communes retenues (écoles, centres de santé, etc.). Au total, ce sont 16.000 personnes qui bénéficieront de cette initiative. Actuellement, seuls 22% de la population de la région ont accès à l'eau potable.A côté de ce don en argent, des équipements de pompage seront également fournis. De même qu'il sera procédé à la réalisation d'ouvrages de stockage et de distribution d'eau (puits, conduites, bornes-fontaines, réservoirs…). Basé sur une approche participative, le programme confiera la gestion du système d'approvisionnement aux populations locales. “Un comité de population sera institué pour représenter les populations dans toutes les étapes du projet et participer aux choix arrêtés. Nous voulons impliquer les gens”, indique-t-on. En vue de réussir cette mission, des séances de formation sont prévues au profit des autochtones. Economie d'eau, gestion des installations… seront les principaux axes de cette formation. A noter que le gouvernement italien a déjà financé pour un montant de 35 millions de DH d'autres programmes du même genre. Ce sont les régions de Chaouia-Ouardigha et Doukkala-Abda qui ont profité de cette action.Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc