×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    OPEP: La production iranienne fait baisser les cours

    Par L'Economiste | Edition N°:52 Le 05/11/1992 | Partager

    La production de pétrole brut de l'OPEP a atteint son niveau le plus élevé depuis douze ans au mois d'Octobre, selon la revue spécialisée Pétrostratégies publiée à Paris. Les pays membres de l'organisation ont en effet produit 25,3 millions de barils par jour, soit 340.000 barils/jours de plus qu'en Septembre. Ce volume dépasse nettement le plafond de 24,2 millions de barils/jour retenu par l'OPEP pour le quatrième trimestre de cette année.

    Cette hausse, précise la revue, est essentiellement due au niveau de production iranien. Désireux de retrouver son volume de production d'avant la chute du Chah, c'est-à-dire 6 millions de barils par jour, Téhéran a poussé à 4 millions de barils/ jour sa production pour atteindre une moyenne mensuelle de 3,7 millions de barils/jour, contre 3,55 millions en Septembre. Conséquence: en deux semaines, le prix du baril perdu environ 80 Cents. La valeur moyenne du panier des sept bruts servant de référence à la fixation des cours de l'OPEP est, en effet, descendue à 19,08 Dollars le baril au lieu de 19,85 Dollars.

    Rubrique réalisée par Hakima EL MARIKY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc