×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Maroc-Egypte: Le libre-échange mis sur les rails

Par L'Economiste | Edition N°:527 Le 11/06/1999 | Partager

· Les accords de coopération bilatérale porteront le volume des échanges à 200 millions de Dollars par an

· Création prochaine d'une société mixte: "La Société Maroco-Egyptienne du Commerce International"

· Les visas pour les hommes d'affaires au centre des discussions


Le programme de la troisième session de la haute Commission mixte maroco-égyptienne est chargé. Les travaux ont démarré dès samedi 12 juin, date de l'arrivée du Président égyptien M. Hosni Moubarak. Objectif, établir des accords de coopération et faciliter l'instauration de la zone de libre-échange. Le menu de la Commission prévoit la signature de dix accords. En vertu de ces protocoles, la valeur des échanges entre les deux pays atteindrait annuellement 200 millions de Dollars (soit 2,01 milliards de DH).
Premier-né: un accord d'exécution de la Coopération entre le Centre Marocain de Promotion des Exportations (CMPE) et le Centre de Développement des Exportations Egyptiennes (CDEE). M. Alami Tazi, ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat et son homologue égyptien M. Ahmed Jouili, chargé du Commerce et de l'Approvisionnement, ont signé le document. L'accord signé prévoit la création prochaine d'une société mixte baptisée "Société Maroco-Etgyptienne du Commerce Internationnal". Cette société se chargera de la commercialisation des produits marocains et égyptiens à l'intérieur de chacun des deux pays.

Les recommandations du Conseil d'affaires maroco-égyptien qui s'est tenu dernièrement à Casablanca sont également passées au crible. Ces recommandations portent sur la simplification de la procédure d'obtention de visas pour les hommes d'affaires des deux pays et sur la réduction des coûts de transport de marchandises par voie aérienne. Pour promouvoir les investissements, le Conseil a également prôné la nécessité de faciliter les transferts de capitaux.
Parallèlement à ces travaux, M. Abderrahman Youssoufi a souligné "la volonté partagée des deux pays d'étendre les zones de libre-échange aux autres pays arabes". La déclaration du Premier ministre a été appuyée par son homologue égyptien, M. Kamal Al Janzouri qui a affirmé que "Les résultats de cette visite contribueront à la mise en place d'un système économique arabe intégré sur la voie de la création d'un marché arabe commun".


Médiation


Avant d'atterrir au Maroc, M. Hosni Moubarak a fait une escale à Alger où il a rencontré M. Abdelaziz Bouteflika, Président de la République algérienne. La question du Sahara a été un des points abordés par les deux présidents. Selon le chef de la Diplomatie égyptienne, M. Amr Moussa, le Président algérien "a exprimé son espoir de voir la question du Sahara trouver bientôt une solution ainsi que la volonté de son pays d'établir des relations bonnes et positives avec le Maroc".
M. Bouteflika a mis en exergue les avantages de la médiation de l'Egypte. Il a assuré que les bonnes relations qu'entretient l'Egypte avec les pays maghrébins l'habilitent "à jouer un rôle positif dans le rapprochement entre les deux pays frères".

Nadia LAMLILI (MAP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc