×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Santé: Les nouvelles données des besoins sanitaires

Par L'Economiste | Edition N°:527 Le 11/06/1999 | Partager

· Selon le dernier rapport de l'OMS, les dépressions et maladies cardio-vasculaires remplaceront progressivement les maladies infectieuses

· L'alcoolisme représente la première cause d'incapacité dans les pays développés


Il faut s'attendre à une transformation radicale des besoins sanitaires des populations du monde au cours du XXIème siècle. C'est en substance le bilan dressé par l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) dans son rapport sur la santé dans le monde pour l'année 1999.
Dans les régions en développement, notamment maladies infectieuses et malnutrition céderont la place aux maladies non transmissibles comme la dépression et les maladies cardio-vasculaires, souligne le rapport de l'OMS. Ces troubles deviendront les principales causes de handicaps et de décès prématurés.
Les lésions traumatiques (intentionnelles ou non) prennent également une gravité croissante. Généralement négligées dans toutes les régions du monde, celles-ci représentent 16% da la charge de la maladie à l'échelle mondiale en 1998.
D'ici 2020, et à l'échelle mondiale, celles-ci pourraient rivaliser avec les maladies infectieuses.
En 1998, 43% de toutes les AVCI (années de vie corrigées de l'incapacité) étaient du fait des maladies non transmissibles. Ce pourcentage était de 39% dans les pays à faible ou moyen revenu contre 81% dans les pays à haut revenu.
La notion d'AVCI représente les années de vie perdues à cause d'un décès prématuré et les années vécues avec une incapacité, corrigées de la gravité de cette incapacité. En d'autres termes, une AVCI est une année de vie en bonne santé perdue.

La même année, les maladies neuropsychiques ont représenté 10% de la charge de la maladie (mesurée en AVCI) dans les pays à faible ou moyen revenu contre 23% dans les pays à haut revenu. En ce qui concerne les maladies cardio-vasculaires, elles représentent 10% des AVCI dans les pays à faible ou moyen revenu contre 18% dans les pays à haut revenu. Quant aux cancers, ils sont responsables de 5% des AVCI dans les pays à faible ou moyen revenu contre 15% dans les pays à haut revenu (Cf graphique).
Par ailleurs, et selon les estimations de la Banque Mondiale, les troubles dépressifs seraient en augmentation tant dans les pays en développement que dans les pays développés. L'alcoolisme fait également partie des principales causes de morbidité, plus particulièrement chez les hommes adultes. Il s'agit de la première cause d'incapacité pour les hommes dans les pays développés et la quatrième dans les pays en développement.

Wissal SEGRAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc