×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Les utilisateurs d'informatique en quête de standards

Par L'Economiste | Edition N°:62 Le 14/01/1993 | Partager

Signe indéniable de maturité, la demande des utilisateurs d'informatique se précise. Ils réclament des logiciels permettant de travailler mieux et plus vite, des programmes dont la rentabilité soit calculable.

Progiciels ou logiciels spécifiques, là n'est plus la question. Le point clé en matière de progiciels, c'est l'adaptation aux besoins. Et ils sont souvent compliqués. "Le plus important est que le programme colle au métier de l'utilisateur", certains fournisseurs essayent au maximum de pousser leurs clients à utiliser des logiciels standard. Pour les applications d'informatique individuelle, la facilité d'apprentis sage est un critère déterminant. Le temps des dépenses considérables, prestigieuses, mais impossibles à rentabiliser, semble révolu. Les utilisateurs sont devenus mûrs, sages, cohérents, ou presque. La mise en place d'une réelle stratégie logiciels, signe de maturité, n'est pas encore le fait de tous les utilisateurs. Les choix guidés par la technique, bien plus que par les nécessités professionnelles, sont encore une réalité, la majorité des logiciels est aujourd'hui encore achetée sur des justifications techniques.

La tendance, toutefois, s'infléchit. Les considérations orientées "métier" et utilisateurs (apprentissage aisé, interface conviviale) gagnent du terrain, de l'avis unanime des observateurs. La nécessité d'adopter une politique du logiciel s'impose. C'est ce que confirme un sondage auprès de quelques directions informatiques de grands comptes et une étude menée par Memosys sur la stratégie logiciels, auprès d'une vingtaine d'entreprises. Pour plus de deux tiers d'entre les sondés, la stratégie s'impose tout d'abord pour répondre plus rapide ment aux besoins de I ' entreprise, donc aux nécessités du métier. Loin derrière arrivent les préoccupations "techniciennes": amélioration de la productivité du développement, de l'intégration des systèmes ou de la possibilité de transfert dans un environnement matériel différent.

Les utilisateurs ont compris le coût du spécifique, mais aussi les énormes problèmes de maintenance qu'il pose . Les directions informatiques vivent dans la "terreur" du jour où les auteurs du programme quitteront I ' entreprise, ou s'imposent de doubler les équipes, une sécurité qui coûte cher en "immobilisation" humaine.

La rapidité de mise en oeuvre constitue également l'un des atouts maîtres du progiciel.

Ce mouvement de réalisme économico-stratégique s'accompagne également, par la force des choses, d'une moindre exigence quant à l'abondance des fonctionnalités. "Si les entreprises marocaines couvrent 80% des besoins avec un produit pacagé, elles auront gagné".

La demande croissante de progiciels se cumule en effet avec un mouvement de développements spécifiques sur les briques de base d'un standard. Les progiciels outils sont disponibles en infocentre. Leur usage se justifie pour des questions de coûts, mais plus encore pour la meilleure sécurité qu'ils offrent dans les délais de réalisation comme dans les fonctionnalités .

Hassane SALAI

(Memosys-Ingénierie d'Affaires)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc