×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Les ministres arabes dénoncent le terrorisme

Par L'Economiste | Edition N°:1854 Le 15/09/2004 | Partager

. La Ligue, réunie en session ordinaire, adopte une résolution soutenant le Liban LE Conseil de la Ligue arabe a adopté mardi 14 septembre une résolution appuyant le «droit souverain du Liban à effectuer ses choix politiques internes». Les ministres arabes des Affaires étrangères, réunis les 14 et 15 septembre au Caire en session ordinaire pour assurer le suivi des crises au Moyen-Orient, n’y ont cependant introduit d’amendements. Cette action intervient en réponse à la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU du 2 septembre, appelant au respect de la souveraineté du Liban et au retrait de toutes les troupes étrangères du pays, visant implicitement la Syrie.Outre le Liban, les chefs de la diplomatie devaient se pencher sur la situation en Irak et le conflit israélo-palestinien. Lors de cette réunion, les ministres devaient dénoncer le terrorisme en Irak, selon un projet de résolution dont l’AFP a obtenu copie.Les ministres vont «dénoncer toutes les formes de terrorisme en Irak ciblant les civils, policiers, forces de sécurité et journalistes, ainsi que les organisations humanitaires et religieuses, qui apportent leur aide au peuple irakien, et les missions diplomatiques», indique ce projet.Par ailleurs, Amr Moussa a appelé les 22 membres de la Ligue à adopter une «politique pondérée» à l’égard des problèmes de l’Irak, des Palestiniens et du Darfour (Soudan). Il a exprimé l’espoir que les pays arabes puissent aider «l’Irak à surmonter cette crise, à recouvrer sa souveraineté et à mettre fin à l’occupation américaine».Pour sa part, le ministre Marocain des Affaires étrangères, Mohamed Benaïssa, président de la session précédente du Conseil de la Ligue, a appelé le Quartette international (Etats-Unis, Union européenne, Russie et ONU) à mettre un terme aux «tueries israéliennes contre le peuple palestinien».Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc