×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Irak: La police, cible des attentats

Par L'Economiste | Edition N°:1854 Le 15/09/2004 | Partager

. Bilan très lourd ALORS que l’Irak s’embrase de plus en plus, le président Ghazi al-Yaouar, en tournée en Europe, est arrivé mardi 14 septembre en début d’après-midi à Bruxelles pour des entretiens à l’Otan puis à l’Union européenne.Le même jour, au moins 60 personnes ont été tuées et près de 120 blessées en Irak dans des attaques visant la police, dont un attentat à la voiture piégée en plein centre de Bagdad.Lors de cet attentat, qui s’est produit devant le quartier général de la police de la capitale irakienne, 47 personnes ont été tuées et 114 autres blessées, a indiqué le ministère de la Santé.L’explosion a dévasté les abords du quartier général, qui abrite aussi un centre de recrutement et un poste de police. Elle a détruit une quinzaine de commerces et sept voitures. Selon des témoins, des dizaines de personnes, notamment de jeunes Irakiens souhaitant s’engager dans la police, attendaient devant le bâtiment au moment de l’attentat.Le quartier de la rue Haïfa est considéré comme l’un des bastions des partisans du président déchu Saddam Hussein. Treize personnes y ont été tuées dimanche 12 septembre dans des affrontements entre les forces américaines et des membres de la guérilla.Trois heures après l’attentat de Bagdad, un minibus transportant des policiers au centre-ville de Baaqouba, à 50 km au nord-est de la capitale, a été pris pour cible à l’arme automatique par des assaillants. Treize personnes ont été tuées, 12 policiers et leur chauffeur civil, selon un officier de police. Cette attaque a été revendiquée par le groupe «Tawhid wal jihad» du Jordanien Abou Moussab al-Zarqaoui dans un communiqué publié sur son site Internet. En outre, dans la même région, sept personnes ont été blessées dans une série d’attaques, ont indiqué des sources de la Garde nationale.A l’ouest de Kirkouk, l’oléoduc principal reliant le nord du pays au port turc de Ceyhan a été saboté mardi 14 septembre, une semaine après sa réparation, a indiqué la police. Un autre oléoduc, apparemment de moindre importance, avait été touché trois heures plus tôt, également à l’ouest de Kirkouk, selon la même source.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc