×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Fès: Les bidonvillois de Aïn Smen auront des lots viabilisés

Par L'Economiste | Edition N°:1608 Le 24/09/2003 | Partager

. Plus de 2.000 ménages sont concernés par cette opérationD'ici 2005, le bidonville de douar Aïn Smen à Fès n'existera plus. C'est, en tout cas, le délai fixé par la Société nationale d'équipements et de construction (SNEC) pour éradiquer ce noyau d'habitat insalubre. Un projet immobilier a été conçu dans ce sens. Le démarrage des travaux est prévu incessamment. C'est une partie de la Zone d'urbanisation nouvelle (ZUN) de Bensouda, réalisée par la SNEC et conçue sur 80 hectares, qui abritera le projet. Selon Abdelhamid Belhaj, directeur de la SNEC à Fès, “c'est un choix urbanistique, mais aussi social. Les bidonvillois seront accueillis dans un environnement existant et profiteront des équipements collectifs programmés”. . Processus d'auto-constructionLe plan prévoit l'aménagement de 1.354 lots sur une superficie de 30 hectares. Ainsi, les 2.000 familles disposeront de lots équipés en infrastructures nécessaires pour y construire leurs propres foyers.Le coût total de l'opération s'élève à 87,69 millions de DH dont 68,79 millions de DH destinés aux travaux d'aménagement, le reste étant à la charge foncière. En vue de réduire la part des ménages bénéficiaires, une subvention est prévue à travers le fonds de solidarité de l'habitat (41,81 millions de DH) ainsi que d'autres contributions financières. La commune de Zouagha Moulay Yacoub offrira 7 millions de DH et celle de Aïn Chkef 3 millions de DH. La SNEC participera au financement avec 4,4 millions de DH. Les bénéficiaires contribueront à hauteur de 31,48 millions de DH. Le relogement des habitants de douar Aïn Smen est la première opération qui sera encadrée par une cellule de maîtrise d'ouvrage social. Son rôle principal est d'assister la population durant le transfert et lors du processus d'auto-construction des logements. Rappelons que le bidonville occupe un site à proximité immédiate du pôle urbain de Bensouda, notamment le long de Oued Aïn Smen. Il présente des risques urbanistiques et écologiques majeurs. L'occupation des sols est relativement récente. Le bidonville existe depuis le début des années 90 et abrite aujourd'hui plus de 2.000 ménages.De notre correspondante, Mouna KHAMLICHI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc