×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Danone réunit la crème des jeunes footballeurs

Par L'Economiste | Edition N°:1595 Le 05/09/2003 | Partager

. 16 Marocains participent ces jours-ci à Paris à la Coupe Danone des Nations . Un événement destiné à développer le football dans le Royaume… . … et la consommation des produits de la marque!Du 5 au 7 septembre, 500 enfants de 10 à 12 ans venus du monde entier vont s'affronter à Paris. De quoi s'agit-il ? De football bien évidemment, et de la Coupe Danone des Nations pour être précis. Depuis 2000, le géant français de l'agroalimentaire organise en effet cette compétition pour les benjamins, à laquelle le Maroc sera représenté par 16 enfants issus de diverses régions. En fait, l'événement parisien ne constitue que la face émergée d'un iceberg qui met en jeu 2,5 millions d'enfants dans les 32 pays participants. Dans le cas du Maroc, le processus de sélection a débuté en novembre 2002 et mis à contribution 3.000 écoles et 28 clubs. En fait, il s'est d'abord agi du recyclage d'un événement créé en 1998 par la Centrale Laitière en partenariat avec la Fédération royale marocaine des sports scolaires (FRMSS) et la Fédération royale marocaine de football (FRMF) et intitulé « Coupe Danone des 60.000 jeunes «. L'objectif de celui-ci était (et demeure) en effet de faire passer le nombre de licenciés à la FRMF de 27.000 (en 1998) à 60.000, mais aussi de renforcer la détection des jeunes talents du ballon rond. C'est ainsi que sur les 16 enfants retenus à l'issue de la finale nationale de Laâyoune en avril dernier, seuls 5 évoluent en club, contre 11 recrutés au sein des écoles. « Il aurait été bien plus simple de sélectionner les meilleurs éléments du WAC et du Raja, reconnaît un des responsables de l'opération, mais le but est d'offrir un suivi à des talents laissés jusque-là en friche «. Qui plus est, le développement du sport au Maroc passe également par les équipements cédés à l'Education nationale à l'issue de chaque campagne.C'est donc une action citoyenne sur le long terme que les dirigeants de la Centrale Laitière estiment ainsi mener, tout en reconnaissant la stratégie marketing inhérente à l'opération. Selon eux, non seulement les valeurs véhiculées par le football sont proches de celles que souhaite représenter la marque, mais les enfants constituent le coeur de cible des produits Danone. Dans un pays où la consommation de produits laitiers reste très limitée, notamment en raison de la faiblesse du pouvoir d'achat, la Centrale Laitière mise donc sur la jeunesse, et fait sienne la stratégie du groupe consistant à « transformer les consommateurs en militants Danone «. Et les dirigeants de la filiale de l'ONA, plus ancienne franchisée Danone du monde, rêvent déjà d'une « génération Danone «, à l'instar de celle qui existe déjà en Tunisie. Cela explique sans doute pourquoi ils ont décidé, il y a quelques années, de céder leur équipe de première division au profit de l'opération « 60.000 jeunes «. Quoi qu'il en soit, la communication occupe une part très importante dans leur stratégie, bien au-delà du flocage des maillots. Le budget consacré aux campagnes médias représenterait ainsi 45% du budget de l'opération, dont le montant total avoisinerait 2,2 millions de DH. En outre, si 70% des sommes mises en jeu sont consacrées à l'événement national, ce sont tout de même des moyens conséquents qui sont mobilisés à l'occasion de l'événement parisien, répartis entre les billets d'avion, l'encadrement et les stages de préparation des jeunes sélectionnés. Mais le jeu en vaut la chandelle, semblent penser les dirigeants de Danone, dont l'événement prend sans cesse de l'ampleur. Le nombre de pays participants est ainsi passé cette année de 24 à 32, tandis que la couverture télévisée s'étoffe à chaque édition. De plus, ce ne sont pas moins de 30 à 40.000 personnes que les organisateurs espèrent attirer pour la finale qui aura lieu le 7 septembre au Parc des Princes, comptant notamment sur la présence du parrain de l'opération, Zinedine Zidane. Il ne reste plus qu'à souhaiter aux jeunes espoirs du football marocain d'améliorer la 11e place réalisée l'an passé par leurs aînés !Igor Martinache

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc