×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1243 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1247 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Conseil d'Administration de la CNSS: Le très contesté tour de table

Par L'Economiste | Edition N°:659 Le 14/12/1999 | Partager



· Trois sièges pour la CGEM: Le patronat conteste le nombre mais ne boycotte pas
· La CDT disposée à participer mais à des conditions
· L'UGTM et l'UMT boudent toujours le Conseil


Le tour de table de ce Conseil d'Administration de la CNSS est connu: 8 sièges pour les syndicats (4 pour l'UMT, 3 pour la CDT et 1 pour l'UGTM), 3 sièges pour la CGEM et 5 pour les différentes Fédérations (2 pour le commerce et industrie, 1 pour l'Agriculture, 1 pour la pêche et 1 pour l'artisanat). La CGEM conteste le nombre de sièges qui lui ont été accordés. Mais la Confédération ne vas pas jusqu'à brandir la menace d'un boycott du Conseil d'Administration de la Caisse. «Nous n'avons pas suffisamment de représentants au sein de la Caisse. Mais ce n'est pas une raison pour ne pas assister. Nous pourrions toujours en discuter», précise M. Abdelhaq Sedrati, président de la Commission Sociale de la CGEM. Le groupement du patronat estime que le débat actuel entre syndicats et gouvernement doit avoir lieu au sein du Conseil d'Administration de la Caisse. «Le Conseil d'Administration de la CNSS devrait d'abord se réunir selon la composition proposée par le gouvernement», estime M. Sedrati. Reste la question des syndicats. C'est une véritable partie d'échec que semblent livrer les représentants des employés. Les listes sont prêtes chez les uns, pas prêtes du tout chez les autres.
La CDT a établi la liste de ses représentants. C'est d'ailleurs l'unique centrale à l'avoir fait pour l'heure. «Notre liste est prête. Nous voulons assister au Conseil d'Administration de la CNSS et nous voulons également que les autres centrales syndicales soient présentes», affirme M. Noubir Amaoui dans une déclaration à L'Economiste.
Il n'en demeure pas moins que les noms des représentants de la CDT n'ont toujours pas été communiqué au ministre de l'Emploi. «Nous attendons que les personnes que nous avons retenues pour représenter la CDT nous confirment leur accord. Nous les avons convoquées pour leur expliquer la nature de leur mission», tient à préciser M. Abdelmajid Bouzoubaâ, secrétaire-adjoint de la CDT. Conformément aux statuts de la CNSS, les listes des différents représentants devaient être adressées au plus tard le 6 décembre au Ministère de l'Emploi. Pour leur part, l'UMT et l'UGTM campent sur leur position. Elles excluent toute participation au Conseil d'Administration de la caisse tant que le gouvernement n'aura pas engagé les réformes nécessaires. L'UMT conditionne sa présence notamment à une réforme de la composition du Conseil d'Administration selon une formule paritaire entre les représentants des salariés et des employeurs. Pour sa part l'UGTM, pose notamment comme condition préalable la réforme des statuts de la Caisse.
En réalité, même la CDT ne semble pas vouloir sortir du rang. Là aussi, l'attentisme est le mot d'ordre. Du moins si l'on juge d'après les propos du numéro deux de la Centrale: «Nous tenons à connaître la réaction du gouvernement et les dispositions qu'il compte prendre. Notre décision est également tributaire de la coordination entre les différentes centrales syndicales», précise M. Bouzoubaâ. En fait, la CDT doit se concerter surtout avec l'UMT, d'autant que la Centrale de Mahjoub Benseddik est majoritaire à la CNSS.


Ce que disent les statuts

Le Conseil d'Administration de la CNSS est composé de 24 membres. Les sièges sont répartis à égalité entre représentants de l'Etat, des travailleurs et des employeurs. Les statuts de la Caisse autorisent la nomination des représentants des travailleurs et des employeurs d'office si ces derniers refusent de le faire (article 7).

Khadija MASMOUDI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc