×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:1792 Le 17/06/2004 | Partager

. Shell malmené par deux fonds de pensionDeux des actionnaires institutionnels du géant pétrolier anglo-néerlandais Shell ont vivement critiqué l’absence de transparence entourant, selon eux, la conduite de l’étude menée par le groupe sur sa structure. Shell avait lancé cette étude sur le fonctionnement du groupe, après le scandale de la surestimation de ses réserves d’hydrocarbures. Depuis janvier, le groupe a revu en baisse, par quatre fois, le montant de ses réserves, qui sont l’un de ses principaux actifs.«Si le processus veut être crédible», les dirigeants de Shell «doivent révéler publiquement (...) les domaines examinés, la composition de l’équipe conduisant cette étude et le calendrier», écrivent Eric Knight et Ted White, représentants des fonds d’investissement américains Knight Vinke et Calpers.Ces informations ne figuraient pas sur les documents envoyés aux actionnaires en préparation de l’assemblée générale de Shell qui se déroulera le 28 juin. Un porte-parole de Shell a déclaré: «Shell est sensible et a conscience de ces inquiétudes et fera une annonce dès qu’il lui sera possible». Le scandale des réserves avait durement éprouvé la confiance des actionnaires et provoqué le départ de l’équipe dirigeante, qui a été immédiatement remplacée.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc