×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

Autoroute, extension de l'aéroport...: Les espoirs d'une région

Par L'Economiste | Edition N°:520 Le 02/06/1999 | Partager

· Le Budget 1999/2000 et le Plan quinquennal se fixent comme objectifs de redynamiser la région en développant les infrastructures de base
· Le Festival des Musiques Sacrées est une bouffée d'oxygène


Le temps s'est arrêté pendant quelques jours à Fès. Le Festival des Musiques Sacrés aura sans doute des retombés économiques sur la ville. C'est ce que pensent d'ailleurs les organisateurs. Des secteurs comme le tourisme, le transport ou l'artisanat en tirent profit. Les hôtels affichent complet. Les restaurants accueillent de nombreux touristes qui offrent un peu de vie à une ville en déclin. La musique lui a donné une bouffée d'oxygène. Mais une semaine n'est pas suffisante pour repositionner Fès sur le plan économique. Pourtant la ville dispose d'un potentiel culturel qui pourrait, à lui seul, assurer la prospérité de la ville. Conscients du fait que ce potentiel reste mal exploité, les pouvoirs publics veulent aujourd'hui doter la ville d'infrastructures modernes pour la décloisonner.
Fès attend beaucoup plus son salut des infrastructures de base qui se mettent en place. Les habitants de la région et le tissu économique fondent en effet beaucoup d'espoir sur l'ouverture de l'autoroute qui va constituer un véritable cordon ombilical entre eux et la capitale économique.
Pour relancer l'activité dans cette région, le budget 1999-2000 a même dégagé un excédent de 11,9 millions de DH que le Conseil prévoit d'affecter à l'équipement. Celui-ci a également approuvé la demande d'acquisition d'un terrain de plus de 29 ha situé sur le périmètre de la Commune Urbaine de Fès-Saïss qui servira à l'aménagement d'un quartier industriel.
Le Conseil a aussi validé la demande d'un crédit FEC de 47 millions de DH pour l'équipement de cette future zone industrielle. Dans son Plan quinquennal régional, la stratégie est claire. Elle est axée sur la réalisation des infrastructures de base. L'objectif est avant tout de promouvoir l'investissement dans une région sinistrée. Le Conseil a proposé la mobilisation de 12 millions de DH pour la constitution d'une assiette foncière destinée à l'implantation d'unités industrielles et de réserver des crédits de l'ordre 500.000 DH comme contribution à l'aménagement d'une zone industrielle au centre Missour. Le plan prévoit aussi une enveloppe budgétaire de 5,5 millions de DH destinée à un projet de création d'une foire régionale.
Côté projets, il y aurait en instance près de 145 dossiers d'investissements totalisant 540 millions de DH qui n'attendent que la mise en place de cette infrastructure de base. Aussi, la commission d'investissement de la Wilaya s'est-elle penchée sur la redistribution de lots à usage industriel du quartier industriel de Sidi Brahim et qui sont toujours inexploités.

Fatima MOSSADEQ & Hicham RAÏQ

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]conomiste.com
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc