×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Fès fait peau neuve en 48 heures chrono

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4750 Le 13/04/2016 | Partager
    Travaux de voirie et peinture express, éclairage... pour accueillir le Roi
    Fès sans préfet de police, les responsables mobilisés «24h/24»
    fes_chantuer_050.jpg

    Coup de peinture pour tous les trottoirs de la ville, réfection des voiries et des fontaines et installation de lumineuses… pour que Fès «brille» à l’occasion du séjour royal. Les habitants espèrent que cette mobilisation soit permanente et non de circonstance (Ph. YSA)

     

    Comme à l’accoutumée, Fès s’est parée de ses plus beaux atours pour accueillir le Souverain. La campagne de rénovation, qui a démarré la veille de la visite royale, samedi dernier, a porté notamment sur le désherbage des bas-côtés, l’entretien des places publiques, l’éclairage, les fontaines, les espaces verts, la réfection des routes, etc. En clair, tout a été remis à neuf en «48 heures». «Du jamais vu», commentent les habitants de la ville qui se réjouissent «enfin d’un sentiment de sécurité, grâce aux renforts des éléments de la DGSN, présents un peu partout». Fès est sans préfet de police depuis la «démission» de celui qui occupait ce poste, Noureddine Sennouni, il y a une dizaine de jours.
    Par ailleurs, depuis dimanche dernier, les responsables de la ville sont mobilisés 24h/24. A la wilaya, les chefs de services externes, élus et autres ont été priés de «rester à l’écoute». Sur le terrain,  un coup de peinture a été donné à tous les trottoirs de la ville. Les travaux de réfection des voiries ont été accélérés, surtout au niveau de la route nationale N° 6, vers Meknès, appelée par certains «l’avenue royale». Du côté du «boulevard Mohammed VI», l’enrobé a été posé dans la nuit de lundi à mardi. Ces travaux font l’effet d’un lifting bien mérité après plusieurs semaines d’attente. «Je n’ai pas quitté Fès depuis samedi dernier… on y travaille pour que la ville retrouve son lustre d’antan», indique Driss El Azami El Idrissi, président du Conseil communal de Fès, et également ministre du Budget. Ce dernier veut doter les services de la voirie de gros engins et de niveleuses afin d’assurer les travaux de réfection à toute période de l’année. En attendant, tout l’intérêt des responsables de la ville est porté actuellement sur la médina. En visite à Fès, depuis dimanche, le Souverain devrait y procéder à l’inauguration de ses 26 monuments historiques (MH). Mené à l’initiative du Roi, ce projet visait la restauration de sites à haute charge historique, architecturale et patrimoniale. Nécessitant près de 300 millions de DH, la sauvegarde de ces monuments est un acte de la vie sociale. Par les emplois qu’elle a créés (220.000 journées de travail) et par l’image de qualité qu’elle a donnée, la restauration s’est intégrée à l’environnement humain dans lequel elle se développe. Elle est accompagnée d’opérations d’identification, de formation et de sensibilisation et s’inscrit dans une continuité culturelle qui ne s’est jamais rompue depuis la création de la ville, il y a douze siècles.
    Grâce aux fonds alloués à la réhabilitation du tissu ancien de la médina, le Souverain a permis une refondation de la cité idrisside. Le mardi, plusieurs équipes étaient sur place pour s’enquérir de la restauration de l’environnement (voisinage…) des monuments. Enfin, il n’est pas exclu que le Souverain inaugure durant son séjour le nouveau terminal de l’aéroport Fès-Saïss dont l’investissement a dépassé les 470 millions de DH.
    De notre correspondant,
    Youness SAAD ALAMI

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc