×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Urgences médicales
Encore du pain sur la planche

Par L'Economiste | Edition N°:4719 Le 01/03/2016 | Partager
Partout dans le monde, cette médecine particulière suit de perpétuelles remises à niveau
Les travaux d’un Trauma Center lancés à Casablanca et un projet de Samu à El Jadida
Un congrès et des sessions de travail entre professionnels

Aujourd’hui encore, nos urgences médicales connaissent des difficultés de fonctionnement: manque de coordination entre les différents acteurs de la prise en charge en amont, l’insuffisance en organisation et en ressources humaines des services d’accueil...
(Ph. L’Economiste)

Le Maroc tente de se préparer aux éventuelles menaces tout en s’adaptant au contexte international dans une médecine si particulière. Le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi, était invité à ce 16è congrès international des Urgences, accrédité cette année par le collège français de médecine d’urgence, qui s’est clôturé ce week-end à Marrakech. L’occasion pour lui de dresser le bilan du plan national des urgences médicales global et coordonné, lancé en mars 2013. Aujourd’hui encore, nos urgences médicales connaissent des difficultés de fonctionnement. Par manque de coordination entre les différents acteurs de la prise en charge en amont, l’insuffisance en organisation et en ressources humaines des services d’accueil, et autre raison, le manque de relais en aval dans les services hospitaliers. Le dispositif Samu/SMUR vient donc améliorer cette gestion des urgences médicales, «jouant, comme le précise Louardi, un rôle pivot dans l’organisation et la régulation de la prise en charge des urgences médicales pré hospitalières et hospitalières». Concernant la restructuration en cours des services d’accueil, les travaux d’un Trauma Center viennent d’être lancés à Casablanca et un projet de Samu du Grand-Casablanca collant à l’expérience de celui d’El Jadida est dans les tuyaux. Quelques pistes avancées également en termes de capital humain, comme le renforcement des effectifs opérant dans les urgences, ou les formations en gestes de soins d’urgence programmées dans les centres d’enseignement relevant des Samu. Des actions mais encore beaucoup de pain sur la planche pour répondre aux besoins des Marocains, en particulier ceux des zones enclavées. Mais comme le souligne Pierre-Yves Gueugniaud, chef du pôle Samu du groupement hospitalier Edouard Herriot à Lyon et président de la Société française de médecine d’urgence (SFMU), «dans une spécialité aussi jeune et dynamique et régulièrement mise en cause comme la médecine d’urgence, l’important est d’avancer d’année en année, de progresser. Le Maroc, comme d’autres Etats, suivent ces progressions. Bien sûr nous ne pouvons pas tout transposer d’un coup par une simple décision, il faut savoir s’adapter aux spécificités, contextes et surtout aux moyens de chaque pays». Pour lui en tout cas, il s’agit d’un partenariat gagnant-gagnant, où celui qui vient apporter son expérience repart avec une expérience complémentaire.

Les urgences, partout dans le monde, suivent de perpétuelles remises à niveau. Cette 16è édition a été une nouvelle occasion pour les médecins, infirmiers, étudiants et paramédical d’enrichir leur expérience grâce à différentes sessions allant des intoxications médicamenteuses à la réanimation néonatale, en passant par la gestion d’un afflux massif de victimes à l’hôpital. Une session essentielle particulièrement aujourd’hui. De nouveaux thèmes étaient au programme cette année comme les conduites à tenir aux urgences, un big quiz sur le secteur ou des cours d’initiation à l’échographie d’urgence. Bref, un retour sur les gestes de tous les jours et une mise à niveau sur les innovations.
Stéphanie JACOB
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    pub[email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc