×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Internet
Les sites locaux n’inspirent pas confiance

Par L'Economiste | Edition N°:4719 Le 01/03/2016 | Partager
Peu d’information sur l’utilisation des données personnelles
45,2% des répondants n’ont jamais eu recours aux sites marchands

Malgré le fait que peu d’usagers osent effectuer des paiements en ligne, les internautes qui optent pour ce type de transaction dépensent plus de 2.000 DH par an entre factures, taxes et e-commerce
 

Seule une minorité d’usagers fait confiance aux sites locaux. C’est l’un des constats qui ressortent d’une étude sur les comportements des internautes. En effet, à peine 18% de l’échantillon déclare se fier aux portails nationaux. Alors que 48% des répondants font rarement, voire jamais, confiance aux sites marocains qui demandent leurs informations personnelles. Un sentiment qui s’explique par le fait que 77% de l’échantillon ne connaissent pas l’emplacement d’hébergement de leurs données. Bien qu’une partie des répondants suppose que les données utilisées dans les sites sont stockées localement, l’écrasante majorité des sites web reste hébergée sur des data centers à l’étranger.
Dans ce sens, 29% ont attesté faire confiance aux sites quand ils sont hébergés au Maroc, contre 19% à l’étranger, alors que la majorité n’a pas de préférence sur ce sujet (52%). L’étude s’est également intéressée à l’utilisation d’internet pour le paiement de taxes et de factures. Un service qui reste loin d’être utilisé par la majorité des internautes, vu que 53,7% des répondants n’ont toujours pas franchi le pas. Pour ceux qui utilisent ce moyen de paiement, 18% des répondants les effectuent une fois par mois et plusieurs fois par mois pour 14,7% des répondants. En termes de montant, le paiement de ces taxes et factures en ligne représente plus de 2.000 DH pour 40% de l’échantillon, alors que 29,4% déboursent entre 500 et 2.000 DH en un an. Côté e-commerce, 45,2% des répondants n’ont jamais fait d’achat en ligne alors que seulement 13% déclarent effectuer au moins un achat par mois. Lors des 12 derniers mois, l’achat de produits et/ou services en ligne représente plus de 2.000 DH chez 19% des répondants, entre 1.000 et 2.000 DH chez 16,2% ou encore moins de 1.000 DH pour 64,8% de l’échantillon. Les utilisateurs de sites marchands sont d’abords motivés par la praticité de l’achat en ligne, le prix, la livraison à domicile, la variété de l’offre et la qualité. Par ailleurs, leur principal critère d’achat demeure le prix pour 23,7% des répondants, suivi par la sécurité du paiement en ligne (15,9%), le choix (13,3%), la possibilité de livraison (11,9%) ou encore la notoriété du site (11,5%). Cette étude réalisée par le cabinet Averty en partenariat avec Genious Communication a pour objectif de permettre aux entreprises de mieux cerner le profil et les comportements des internautes et ce, pour mieux adapter leurs stratégies digitales. D’ailleurs, il ressort selon cette étude que l’ordinateur portable demeure le principal support des répondants (64%), suivi des smartphones (55%), l’ordinateur de bureau (40%) et la tablette (22%). Pour les utilisateurs de smartphones et de tablettes, Android est de loin le système d’exploitation le plus utilisé avec 75% de part de marché, suivi par iOS (Apple) avec 20% et Windows phone avec seulement 3%.
En termes d’applications, les réseaux sociaux se taillent la part du lion chez les utilisateurs (54%), suivis par les applications professionnelles (33%), les jeux et divertissements (25,6%), les loisirs (22,6%) ou encore les banques (16,9%).

Méthodologie

L’étude a la particularité d’avoir été entièrement réalisée sur internet auprès d’un échantillon de 1.000 répondants, répartis sur 40 villes dont l’âge minimum est de 16 ans. Les sujets s’expriment en français ou en arabe. L’échantillon est constitué d’employés (23,2%), d’étudiants (22,5%) et de cadres (19,3%). Les répondants ont été sélectionnés aléatoirement.

A. At.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc