×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Maroc Telecom coté à 81,24 DH

Par L'Economiste | Edition N°:1920 Le 20/12/2004 | Partager

. La valeur gagne 19,03% depuis son introduction à la cote . Le cours amené à grimper davantage cette semaineS’il y a une valeur qui se distingue aujourd’hui à la Bourse de Casablanca, c’est bien Maroc Telecom, cotée sous Itissalat Al Maghrib. Le titre vedette de la semaine s’est offert au terme de ses 3 séances de cotation des hauteurs qui retiennent toutes les attentions. On ne parle que de ça au sein de la communauté boursière. Introduite à 68,25 DH, la valeur a culminé vendredi 17 décembre à 81,24 DH, gagnant ainsi 19,03%. «Ce cours est amené à grimper davantage cette semaine», selon des traders. Ils parlent d’un prix de référence à terme de 120 DH, soit plus que ce qui a été payé par Vivendi pour l’achat des 16% du capital (88,16 DH). Selon ces mêmes sources, cette anticipation haussière est confortée par l’importance des bénéfices 2004 de l’opérateur historique ; le marché les estime à quelque 6 milliards de DH cette année encore, ce qui augure d’un dividende important, puisqu’il serait question de distribuer quelque 50% du bénéfice. Le marché de la valeur a été globalement très nerveux. Le titre a traité à différents cours et concentré l’essentiel des volumes échangés. En tout, les transactions effectuées sur le titre ont totalisé 81% du chiffre d’affaires du Masi, soit 1,31 des 1,61 milliard de DH de la semaine. Sur le marché de blocs, les échanges sur la valeur ont atteint 216,63 millions de DH, monopolisant ainsi 61% de l’ensemble. Les titres échangés sur les deux marchés ont été de 8,12 millions unités, soit 9% de ce qui a été introduit en Bourse.La demande des investisseurs a été très forte durant la première séance de cotation le mercredi 15 décembre, avec 5 millions de titres. Puis elle s’est amenuisée, le jeudi 16, passant de 2 millions à un peu plus de 825.000 le lendemain.Des traders pensent ainsi que l’essentiel des quantités achetées par les «petits spéculateurs» a été vendu sur le marché durant cette première semaine de cotation. Et que dès aujourd’hui, le marché de Maroc Telecom devrait être beaucoup plus profond et plus stable, car il mettra en face dans l’essentiel des institutionnels. Ceux-là devraient orienter autrement les échanges. Le titre Maroc Telecom a été très volatil. Jamais le marché d’une valeur n’a été tantôt vendeur, tantôt acheteur en moins d’une minute. Bien sûr que cela reflète l’hésitation des boursicoteurs quant à l’évolution du titre, mais plus important encore ce que devrait être un marché boursier: «animé». Maroc Telecom changera-t-il, finalement, les habitudes des investisseurs sur la place de Casablanca? Rien n’empêche en fait de boursicoter comme des «scalpers». Ces spéculateurs qui achètent et vendent plusieurs fois dans la même journée.B. E. Y.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc