×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

Marché de l’électricité
L’ONE met le turbo sur l’éolien

Par L'Economiste | Edition N°:1796 Le 23/06/2004 | Partager

. Deux parcs d’une puissance globale de 200 MW opérationnels en 2006. Un appel d’offres prévu pour juillet et un autre pour la fin de l’année. Dans le sud, deux autres parcs porteront la capacité totale à 474 MWEn 2004, l’ONE prévoit le branchement de 3.500 villages abritant 216.000 foyers. Ce qui portera à 70% le taux d’électrification rurale. L’accès généralisé devrait être atteint à l’horizon 2007. Au total, le programme d’électrification rurale global (PERG) aura mobilisé 20 milliards de DH pour équiper 12 millions d’habitants, ce qui donne 1.666 DH d’équipement par personne.Pour faire bénéficier le maximum de foyers ruraux, ce programme s’appuie sur les principes à la fois de l’équilibre régional et du moindre coût de réalisation par foyer. Est également prise en compte la dispersion de l’habitat. “Le PERG touche en priorité les villages dont le coût moyen d’électrification par foyer est le plus bas, avant d’évoluer progressivement vers les villages à coût moyen plus élevé”, souligne Ryad Jerjini, directeur Communication et Coopération de l’Office.En définitive, tous les foyers seront raccordés pour un coût moyen inférieur à 27.000 DH. Ce seuil concerne 90% des foyers recensés dans le cadre du PERG. Au-delà de celui-ci, les foyers seront électrifiés par des systèmes photovoltaïques individuels. Selon les estimations de l’Office, le PERG solaire bénéficiera à 160.000 foyers (www.leconomiste.com).. Solutions économiquement avantageusesPour mener à bien cette étape, un prestataire privé sera désigné pour assurer l’équipement et le suivi. La contribution de l’Office varie entre 3.600 et 14.800 DH pour les premiers marchés, selon le système installé et la nature du réfrigérateur solaire.Hormis le PERG, l’ONE participe plus largement à la promotion des énergies renouvelables. “Ces ressources, notamment éolienne et solaire, peuvent en partie satisfaire la demande globale d’électricité en offrant des solutions économiquement avantageuses”, précise Jerjini. Pour rappel, l’Office a déjà réalisé deux parcs éoliens sur le site Abdelkhalek Torres dans la région de Tanger. Sa stratégie consiste d’une part, à favoriser la production de masse d’origine éolienne et d’autre part, à réaliser un projet à cycle combiné au gaz naturel à partir de l’énergie solaire. En outre, deux projets sont actuellement dans le pipe. Il s’agit de deux parcs éoliens de 60 MW à Essaouira et de 140 MW à Tanger. Le premier sera constitué d’éoliennes de puissance unitaire supérieure à 600 KW. L’ONE en est le maître d’ouvrage et en assurera le financement et l’exploitation. Sa construction, elle, sera confiée à un groupement, à l’issue d’un appel à concurrence programmé pour juillet 2004. . Impact sur l’environnementLa mise en service est prévue pour début 2006. C’est l’institution allemande KFW qui a octroyé un prêt de 50 millions d’euros (550 millions de DH environ) pour la réalisation du parc et des études de conception et d’impact sur l’environnement. “Cette dernière prend en compte l’impact sur le déplacement des oiseaux migrateurs”, est-il souligné.Le second parc éolien sera réalisé par l’ONE qui prend en charge le financement et l’exploitation du projet. L’appel d’offres sera lancé avant la fin de cette année et la mise en service démarrera au cours de 2006. Le coût global du projet est estimé à 1,6 milliard de DH. Le parc sera cofinancé par la Banque européenne d’investissement (BEI) et la KFW.Ces deux projets porteront la capacité éolienne installée de 54 à 254 MW d’ici 2006. Par la suite, il est prévu de construire deux parcs éoliens à Tarfaya et Dakhla d’une puissance respective de 60 et 160 MW. L’ONE mène actuellement les études et en sera le maître d’ouvrage.


L’approche “Fee for service”

L'ONE a adopté une nouvelle approche pour l’électrification rurale par systèmes photovoltaïques. Elle est basée sur la fourniture d’un service “électricité” complet par un prestataire privé. Celui-ci couvre à la fois la fourniture et l’installation de kits photovoltaïques ainsi que l’installation électrique intérieure avec fourniture de lampes et accessoires, sans oublier l’entretien et le renouvellement du matériel pendant une durée de 10 ans.Le montage financier de l’approche “Fee for service” porte sur le versement d’une avance, suivi de mensualités sur une période de 10 ans.


Les réalisations du PERG

A fin 2003, plus de 12.000 villages ont été électrifiés et 900.000 foyers ruraux ont accès à l’électricité, soit 5,4 millions d’habitants. “Pour respecter les objectifs du programme en 2007, l’ONE a accéléré le rythme avec la réalisation de 2.500 villages et l’électrification de 150.000 foyers ruraux”. Entre 1996 et 2003, le taux d’électrification rurale est passé de 18 à 62%.M. K.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc