×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Déconfinement: Détails des mesures d’allègement

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5780 Le 11/06/2020 | Partager
Les provinces et préfectures classées par zone en fonction de la situation épidémiologique
Port du masque, distanciation, interdiction des rassemblements, restent en vigueur sur tout le territoire
Les walis et gouverneurs pourront atténuer les restrictions sur la base des évaluations hebdomadaires

Après trois phases de confinement, le gouvernement vient d’annoncer le plan d’allègement des restrictions prévues dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Celui-ci a été prolongé d’un mois, jusqu’au 10 juillet prochain. Le décret relatif à cette prorogation a été adopté lors de la réunion du Conseil du gouvernement, tenue mardi dernier.

Saâdeddine El Othmani a insisté, lors de cette rencontre, sur «l’importance du maintien des mesures de prévention sanitaire». Pour lui, c’est décisif pour «bien négocier la prochaine période, de la même manière que nous avons réussi à gérer l’étape précédente».

A partir d’aujourd’hui, des restrictions seront levées au niveau de plusieurs provinces et préfectures, en fonction de la situation épidémiologique. Les départements de l’Intérieur et de la Santé ont justifié ce mode opératoire par «le besoin de préserver les acquis en matière de contrôle de l’épidémie du Covid-19, en tenant compte du risque en cours de propagation du virus».

carte-deconfinement-080.jpg

L’allègement des mesures de confinement annoncé par le gouvernement sera déployé selon un classement des provinces et préfectures par zones. La 1re concerne les territoires les moins touchés, qui n’enregistrent plus de nouveaux cas depuis quelques jours. Il s’agit de 7 régions, notamment celles du Sud, et 25 préfectures et provinces. La zone 2, elle, couvre 16 préfectures et provinces, dont celles ayant enregistré des records en termes de cas positifs au Covid-19, ou ayant connu l’apparition de foyers familiaux, industriels ou commerciaux

■ Rôle décisif des walis et gouverneurs
Comme annoncé par le chef du gouvernement, l’assouplissement des mesures de confinement dépendra de l’évolution de la situation épidémiologique au niveau local. Le décret adopté en Conseil du gouvernement accorde au ministre de l’Intérieur et aux walis et gouverneurs, le droit de prendre des décisions d’allègement des restrictions. Ce passage progressif d’une étape à l’autre, sera soumis préalablement à une évaluation des mesures proposées et des conditions requises au niveau de chaque préfecture et province. Des commissions de veille et de suivi seront chargées de cette évaluation. Elles seront présidées par les walis et gouverneurs, et composées de représentants du ministère de la Santé et des services extérieurs d’autres départements. Chaque semaine, les préfectures et provinces feront l’objet d’un classement sur la base des critères fixés par les autorités sanitaires.

■ Déconfinement par zone
La prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 juillet prochain est accompagnée de la mise en place d’un plan d’assouplissement du confinement, selon la situation épidémiologique au niveau local. Résultat: l’allègement des restrictions sera déployé selon le classement réalisé par le gouvernement, décliné en deux zones. La 1re concerne les territoires les moins touchés, qui n’enregistrent plus de nouveaux cas depuis quelques jours. Il s’agit de 7 régions, notamment celles du Sud, et 25 préfectures et provinces. La zone 2, elle, couvre 16 préfectures et provinces, dont celles ayant enregistré des records en termes de cas positifs au Covid-19, ou ayant connu l’apparition de foyers familiaux, industriels ou commerciaux. Il s’agit notamment de Tanger, Fès, Rabat, Casablanca, Marrakech…

■ Maintien des mesures de prévention dans toutes les régions
Au-delà des mesures d’assouplissement qui seront déployées dans les zones 1 et 2, les citoyens sont appelés au maintien des gestes barrières et des mesures de prévention. Cela concerne notamment le port de masques, la distanciation sociale… L’objectif est «d’éviter l’apparition de nouveaux foyers de contamination ou l’apparition du virus dans des zones jusque-là indemnes».

■ Des activités qui reprennent au niveau national, d’autres restent suspendues
Si certaines restrictions seront maintenues, notamment dans la zone 2, le gouvernement a annoncé la possibilité de reprise d’une série d’activités au niveau national. Cela concerne les secteurs industriel, commercial et d’artisanat. S’y ajoutent le commerce de proximité et petits métiers, ainsi que les professions libérales et similaires. Les souks hebdomadaires devront également reprendre à partir de cette semaine. Par contre, la consommation sur place au niveau des restaurants et cafés restera encore suspendue. L’interdiction de réouverture concerne également d’autres lieux de rassemblement comme les hammams, les salles de cinéma et de théâtre…

■ Ce que les citoyens peuvent faire, ou pas, dans les préfectures de la zone 1
Regroupant les villes, provinces et préfectures les moins touchées, la zone 1 connaîtra un allègement des mesures de confinement plus large que dans les autres régions. Par exemple, les habitants pourront, dès ce jeudi 11 juin, sortir sans avoir besoin d’une autorisation spéciale de déplacement à l’intérieur du périmètre territorial de la préfecture ou la province. En cas de contrôle, la présentation de la Carte nationale d’identité électronique pourra suffire. Le transport public urbain devra également reprendre, mais sans dépasser 50% de la capacité d’accueil. La même consigne est donnée aux salons de coiffure et aux instituts de beauté, qui devront également reprendre leur activité. Les habitants de cette zone pourront également profiter des espaces publics en plein air, comme les jardins et promenades. Les activités sportives individuelles sont également autorisées. Par contre, les autres restrictions concernant notamment les lieux de rassemblement ont été maintenues. Cela concerne les réunions, les fêtes de mariage, les funérailles…

■ Les interdictions maintenues dans la zone 2
Pour les habitants des préfectures et provinces de la zone 2, dont font partie des villes très touchées comme Casablanca, Rabat, Fès, Tanger ou encore Marrakech, les déplacements restent soumis à l’autorisation exceptionnelle délivrée par les autorités locales. Les commerces devront également fermer à 20h. Les autres restrictions, notamment des rassemblements, des fêtes, des mariages et funérailles sont toujours en vigueur. Néanmoins, le transport public interurbain devra reprendre, en se limitant à 50% de la capacité d’accueil.

M.A.M.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc