×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    L'Edito

    Qatar

    Par Abdelmounaïm DILAMI| Edition N°:5039 Le 06/06/2017 | Partager
    abdelmounaim_dilami.jpg

    Le conflit entre le Qatar et les autres pays du Golfe, y compris l’Arabie saoudite et le Yémen, prend des proportions inédites.

    Le Qatar est un protectorat américain où les Etats-Unis disposent de la plus grande base militaire régionale. Le Qatar était chargé de la mise en œuvre de la stratégie américaine dans le monde arabe. La connivence entre les démocrates américains et les Frères musulmans s’est réalisée par le biais du régime de Doha.

    Ce dernier a donné le contrôle des chaînes  Al Jazeera à la confrérie. En outre il fournit aux Frères les moyens financiers nécessaires. Le tout, donc, dans le cadre de la vision démocrate et de leur dangereuse théorie du «désordre créatif pour le monde arabe». Riyad et les autres Emirats du Golfe étaient dans le collimateur.

    Il ne faut pas oublier la sévère mise en garde du Souverain marocain lors du Conseil de coopération du Golfe en décembre dernier: «Le monde arabe traverse une période critique car ce que vivent certains pays n’est pas une exception, mais s’inscrit plutôt dans le cadre de plans programmés, qui nous visent tous».

    Les démocrates considéraient  que les Frères musulmans et l’Iran pouvaient entrer dans un deal capable d’instaurer un nouvel ordre dans la région.
    La stratégie démocrate est manifestement mise de côté par le républicain Trump qui est en train de changer la donne. Les dernières rencontres de haut niveau dans le Golfe, avec la visite du président américain, l’ont parfaitement montré: L’Arabie saoudite revient au centre des alliances régionales.

    Néanmoins, l’influence pernicieuse de l’action qatarie n’a pas fini de s’exercer, dans le monde arabe et au-delà. Les démocrates américains ont joué aux apprentis sorciers; ils ont ouvert la boîte de Pandore d’où sont sortis les terribles vents du terrorisme, n’épargnant personne.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc