×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

L'Edito

Performances

Par L'Economiste| Edition N°:1835 Le 18/08/2004 | Partager

L'important, c'est de participer. La célèbre devise du Baron Pierre de Coubertin permet fort heureusement de s'accommoder de la discrète présence marocaine aux JO. A moins de prendre avec philosophie le maigre bilan affiché jusque-là. Au cas où on l'oublierait, le sport est devenu universellement un vecteur d'intégration et de développement économique. Il est aussi un enjeu de souveraineté comme en témoignent les âpres batailles que se livrent les grandes puissances: Etats-Unis, Chine, Russie, France…Au Maroc, mis à part quelques exploits épisodiques qui tiennent plus aux performances individuelles qu'aux fruits d'une stratégie planifiée, les problèmes de fond demeurent. Le sport affiche une piètre image. Des stades régulièrement assaillis par des hordes de supporters braillards et insultants, infréquentables pour une majorité de familles qui veulent ménager leurs oreilles et celles de leurs enfants. Des associations sportives sous-financées qui doivent leur survie plus au bénévolat et où le versement des salaires est considéré comme un incroyable acte de philanthropie. Une poignée de clubs riches sans pour autant réunir les conditions de pratique du sport de haut niveau. De plus, il ne faut guère s'étonner si la gestion sportive a mauvaise presse: on y côtoie de drôles d'oiseaux. Des présidents indéboulonnables, des managers dévoués mais aussi des politiques véreux et beaucoup d'affairistes. Que l'on décortique aussi les bilans des clubs, lorsqu'on en trouve, les contrats des joueurs, de sponsoring, les subventions des communes, les rares accords de droits télévisés et l'on aura bien des surprises. Bref, dans cet univers où cohabitent amateurisme et opacité absolue, il est bien hasardeux de parier sur des performances sportives. A moins de cloner des Guerrouj, des El Aynaoui…Mohamed BENABID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc