×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    L'Edito

    Export

    Par Mohamed BENABID| Edition N°:4932 Le 05/01/2017 | Partager
    mohamed_benabid.jpg

    Si le sujet n’était pas sérieux, l’on s’amuserait presque de l’activation, 40 ans après, d’une requête ciblant l’export (cf. notre édition du 4 janvier).
    Il faut laisser aux entreprises candidates au nouveau régime le soin de savourer la portée des nouvelles mesures. Pourtant, le fait est qu’il faudra peut-être regarder un peu plus loin que des tracasseries statutaires si l’on veut décréter un renouveau de l’export. La bataille que le Maroc n’a pas encore gagné sur le front du commerce international n’est en effet pas celle du contenant, mais plutôt du contenu.
    Chaque mauvais score de la balance commerciale, et nous en collectionnons pas mal depuis au moins 15 ans, sonne comme un rappel douloureux de nos insuffisances. Celui du manque de compétitivité. Des réussites et des champions existent mwais l’effet d’entraînement n’arrive pas à être disséminé partout. En tout cas pas auprès des PME, éternel parent pauvre de la dynamique industrielle et à l’écart d’un mouvement schumpétérien mondial qui montre chaque jour des gisements d’innovations à l’impact économique, politique et sociétal à la fois.
    Après quelques victoires éphémères, rapidement bousculées par les productivités asiatiques, les erreurs des stratégies de compétitivité par les coûts ont eu des conséquences désastreuses dans de nombreuses filières. Mais en a-t-on tiré les enseignements? La difficulté n’est pas tant dans la démarche à suivre que dans les hésitations à la mettre en œuvre.
    Il y a bien ici et là quelques lancinantes promesses de «Small business act» dont les atermoiements n’ont résolu  ni les problèmes de trésorerie des chefs d’entreprises, ni leurs ambitions de croissance. Et encore moins de grandeur… à l’export.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc