×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

L'Edito

Courage, fuyons!

Par L'Economiste| Edition N°:1727 Le 17/03/2004 | Partager

On se souvient de la bataille publique qui avait opposé le raffineur Samir aux distributeurs qui voulaient la liberté d'importer. Le raffineur disait: «Ne les écoutez pas, ils vont importer n'importe quoi pour mettre dans vos réservoirs»; les distributeurs disaient: «Ne l'écoutez pas, la Samir raffine n'importe comment parce qu'elle a un monopole». Le gouvernement avait fini par décider de s'en tenir à son calendrier, lequel a toujours une bonne dizaine d'années de retard sur les normes des pays voisins. Chacun, le raffineur et les distributeurs, avait sa part du gâteau. Mais la hache de guerre n'était pas enterrée. Pas parce que tout ce beau monde se soucie de vos voitures ou de vos poumons, mais parce qu'il y a des dizaines de millions de dirhams à gagner ou à manquer. Et voilà que survient l'accident de l'essence sans plomb. «On vous l'avait bien dit, ils importent n'importe quoi!» hurle la Samir. «Menteuse! c'est du sans plomb qui vient de la Samir», crie un distributeur, lequel se dit lui-même victime. Les autres, courageusement, se cachent derrière lui tout en jouant la petite musique connue: «C'est rien, ça compte pas, c'est des inventions de ces vendus de journalistes». Et cerise sur le gâteau: «Les gens n'ont qu'à faire attention». Si le dixième de cette petite musique avait été joué en Europe, le musicien n'aurait plus eu qu'à se déclarer en faillite. Mais au Maroc, vous pensez bien, on va dire que les journalistes sont des imbéciles et ce ne sont pas ces ignares de consommateurs qui vont se mettre à faire la loi. Mais à propos, où est-il passé notre beau garant de la loi, notre bon ministère de l'Energie et des Mines? Il n'est pas là, il est en réunion toute la journée, tous les jours, toute la semaine… En somme: «Courage, fuyons!» Un seul espoir: que ces hauts fonctionnaires ou que leur ministre aient eu leurs voitures (personnelles) bousillées…Nadia SALAH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc