×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Un réseau technologique pour accompagner les PME

Par L'Economiste | Edition N°:1614 Le 02/10/2003 | Partager

. S'inspirant des expériences européennes notamment le ministre du Commerce et d'lndustrie met en place un RDT. Quelque 70 entreprises appuyées par un prédiagnostic Pour évoluer et bénéficier d'une différenciation concurrentielle, les PME doivent faire de la recherche et développement et innover. Ne disposant souvent pas des moyens techniques et humains, elles externalisent cette activité et ont besoin de savoir à qui elles vont confier leur projet. C'est là où intervient le RDT, acronyme de Réseau de diffusion technologique qui vient d'être mis en place par le ministère du Commerce, de l'Industrie et des Télécommunications et qui peut-être ne vous dit rien. Concrètement, il s'agit d'une véritable interface qui a pour mission d'identifier et d'analyser les besoins technologiques des entreprises, de les mettre en relation avec les centres de compétences régionaux, nationaux, voire internationaux et de leur faciliter l'accès aux aides publiques. Le RDT vise à accompagner les PME/PMI dans les différentes phases de mise en oeuvre de leurs projets de développement, notamment ceux à caractère innovant. Le RDT se veut d'abord une passerelle entre le monde industriel et celui des compétences locales aussi bien universitaires que celles existant au niveau des sociétés conseil et ingénierie.Les principales missions du réseau se déclinent en quatre volets: une action de proximité à travers une action de démarchage bien ciblée, la réalisation de prédiagnostics, la mise en relation avec les compétences et enfin l'appui financier. Ce dernier volet dénommé «Prestation Technologique Réseau» (PTR) peut se traduire par la prise en charge par le RDT de 75% du coût total de la prestation avec un seuil de 50.000DH (hors taxes). L'entreprise devant, pour sa part, participer au financement des 25% (minimum) restants. Sont éligibles à cette PTR, toutes démarches d'innovation, visant l'amélioration de l'organisation de l'entreprise, de ses produits ou procédés relevant d'une vision stratégique.. Bilan des premières actionsLe RDT s'est fixé un certain nombre d'objectifs et de résultats à atteindre évalués et sanctionnés par un comité de gestion qui se réunit à cet effet plusieurs fois par an. Ce dernier est supervisé par un comité de pilotage constitué des principaux bailleurs de fonds et promoteurs du projet qui dicte essentiellement la stratégie et les orientations à suivre.Aujourd'hui, et grâce à ce système d'évaluation, le RDT(1) peut se prévaloir, à l'issue d'une première phase d'expérimentation bien menée, d'avoir accompagné avec succès quelques entreprises industrielles qui n'ont pas manqué de témoigner leur satisfaction.Certaines d'entre elles sont devenues des “clients fidélisés” puisqu'elles refont appel aux services du RDT. D'autres entreprises ont pu trouver en un laboratoire universitaire un prestataire de services crédible et refont par conséquent appel à ses prestations dans la continuité des travaux amorcés et soutenus par le RDT. Ainsi, cette phase-pilote a permis d'entamer la phase de lancement du RDT avec beaucoup d'optimisme.C'est ainsi qu'à ce niveau de lancement, le RDT compte atteindre rapidement le rythme de croisière prévu et ce pour accompagner quelque 300 entreprises dans un délai étalé sur trois ans. A noter qu'actuellement, plus de soixante dix entreprises ont pu bénéficier d'un prédiagnostic du RDT parmi lesquelles une douzaine sont bien avancées dans le processus de mise en oeuvre des besoins identifiés. Noureddine FASSI -------------------------------------------(1) Il existe des bases de données sur les sociétés de conseil et d'ingénierie et sur les compétences universitaires, respectivement sur les sites Web du ministère de l'Industrie, du Commerce et des Télécommunications (www.mcinet.gov.ma) et du Centre national pour la recherche scientifique et Technique (www.cnr.ac.ma).

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc