×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Transport aérien
La libéralisation booste le produit Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:1813 Le 16/07/2004 | Partager

. Il est prévu d’atteindre 8 millions de passagers en 2007«Le trafic aérien a de beaux jours devant lui». C’est du moins ce qui ressort de la dernière étude réalisée par BMCE Capital sur le secteur. «La pérennité de la croissance de l’économie nationale est tributaire de la création d’avantages compétitifs durables des secteurs-clés. Et la filière du transport aérien constitue à ce titre le maillon nodal du développement de l’industrie touristique nationale», souligne cette étude. En effet, recevoir 10 millions de touristes à l’horizon 2010, nécessite d’une part la mise en place d’infrastructures d’accueil adéquates, tant au niveau du parc hôtelier qu’au niveau des aéroports nationaux et d’autre part, la densification du maillage du réseau aérien international. Selon les prévisions de l’Office national des aéroports (ONDA), le trafic aérien de passagers commerciaux évoluerait de 5,5% en rythme annuel moyen pour atteindre un peu plus de 8 millions de voyageurs en 2007. «Cette croissance serait tirée par le trafic intérieur et par l’international. Ce dernier devrait d’ailleurs maintenir sa position dominante dans le total aux environ de 78%», expliquent les rédacteurs de l’étude. De son côté, le ministère de l’Equipement et du Transport table sur un besoin en trafic aérien se chiffrant à 15,6 millions de voyageurs, soit une croissance moyenne de 13,4% par an, entre 2003 et 2010. Ceci se traduit par une augmentation sensible du nombre de fréquences internationales de 644 à 1.260 rotations par semaine et par la hausse de 40% à 60% de la proportion des vols point à point vers les provinces marocaines. «Reste que la croissance présumée nécessite la mise en place d’un processus de libéralisation cadré et transparent», tempèrent les rédacteurs du rapport. Selon eux, le programme de développement des capacités aéroportuaires est fondamental pour accompagner le gouvernement dans la préparation du Royaume à intégrer le ciel unique européen. Ce plan a pour objectif de porter la capacité globale de l’ensemble du réseau aéroportuaire de 12 à 18 millions de passagers par an. «Ce programme, pour le moins ambitieux, vise essentiellement à renforcer le hub casablancais et à consolider sa vocation de plaque tournante pour le trafic aérien au niveau régional», notent les enquêteurs de BMCE Capital. Il faut dire que les obstacles empêchant un véritable essor du secteur sont légion. L’étude en livre quelques-uns tels que la faible attractivité pour les opérateurs étrangers, l’absence d’une communication proactive sur le produit Maroc ou encore l’exploitation insuffisante des accords bilatéraux.


Low cost

Selon BMCE Capital, la création d’une nouvelle compagnie aérienne marocaine indépendante spécialisée dans la desserte touristique vient appuyer le projet de libéralisation du secteur aérien au Maroc. Ce qui donnera à l’évidence naissance à un pôle marocain concentré autour de deux compagnies nationales fortes et complémentaires. Ainsi, la séparation des marchés des deux compagnies devrait induire une compétition constructive via l’introduction d’effets de concurrence indirecte, notamment sur le marché du travail. Spécialisée dans le charter et le régulier, la nouvelle structure sera, toujours selon l’étude, appelée à accompagner le développement des capacités hôtelières tout en améliorant la compétitivité du produit «Maroc». Le tout en multipliant au fur et à mesure les dessertes aériennes des destinations encore sous-exploitées. Naoufal BELGHAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc