×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Comment la SFI soutient les PME-PMI

Par L'Economiste | Edition N°:1813 Le 16/07/2004 | Partager

. Faciliter l’accès au financement, améliorer l’environnement des affaires… les objectifs . Les établissements financiers profitent aussi du soutien de l’institution En dehors de ses prises de participation directes dans certains grands projets d’investissement, la Société Financière Internationale, présente au Maroc depuis 15 ans, axe ses actions sur le développement des PME-PMI. Elle a lancé en 2003 un programme pour le soutien de la PME nord-africaine. Un budget de 20 millions de dollars sur 5 ans pour faciliter, entre autres, l’accès au financement et améliorer l’environnement des affaires. Le programme North Africa Enterprise Development (NAED) a pour mission le développement de la PME en Afrique du Nord. Il est doté d’un budget de 20 millions de dollars sur cinq ans, et cofinancé par la Belgique, la France, l’Italie, la Suisse et la SFI. L’action porte sur trois axes: développer l’accès des PME au financement, contribuer à l’amélioration de l’environnement des affaires pour les PME notamment par le renforcement des capacités des institutions financières, l’approche marketing ou les systèmes d’information. Et aussi faciliter l’accès des PME à des services de qualité. Ceci en appuyant les associations professionnelles et les prestataires de services, “ainsi que nous le faisons à Tanger avec l’Azit”, rappelle Joumana Cobein, chef du bureau de la SFI à Rabat.La contribution avec les établissements financiers dans des domaines tels que la gestion des risques de crédit et de recouvrement rentre aussi dans ce cadre. D’ailleurs, l’institution s’est engagée auprès de certaines banques, Attijariwafa bank et le groupe BCP notamment, dans un programme d’assistance technique et de conseil. Objectif: les doter d’outils et instruments de gestion pour se conformer à la nouvelle réglementation de Bâle II. Celle-ci implique pour les banques la refonte des process, l’amélioration des systèmes d’information, la mise en place de nouvelles méthodes de gestion et l’organisation des traitements des opérations. Elle implique également l’organisation des bases de données, des reportings et le développement d’outils de notation interne. L’introduction des principes de gestion des risques financiers et opérationnels et leur prise en compte dans les activités vont donner lieu à une concurrence accrue dans les activités traditionnelles des banques. Un mouvement de concentration de plus en plus poussé dans la banque de corporate est aussi une conséquence de cette introduction. Ce qui aboutira inévitablement à une approche plus sélective du risque crédit sur les différents marchés. La prise en compte de Bâle II dans les métiers des banques marocaines modifiera sensiblement leurs activités puisque cet accord permettra une meilleure allocation des capitaux et une appréciation précise du risque dans la détermination des conditions de crédit.


La SFI dans le monde

Elle finance des investissements privés dans les pays émergents, mobilise des capitaux sur les marchés internationaux, aide ses clients à améliorer leur gestion sociale et environnementale, et fournit de l’assistance technique et des conseils aux gouvernements et aux entreprises. Depuis sa création en 1956, la SFI a engagé plus de 37 milliards de dollars de financements pour son compte propre et 22 milliards de dollars en syndication avec des institutions financières partenaires dans 140 pays. Le portefeuille de la filiale de la BM à la fin de l’année fiscale 2003 est de 16,8 milliards de dollars en compte propre et plus 6,6 milliards de dollars dans le cadre de prêts syndiqués.F. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc