×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Temps du Maroc: Plusieurs accords programmés

Par L'Economiste | Edition N°:460 Le 10/03/1999 | Partager

Comme L'Economiste l'a annoncé dans son édition d'hier, mardi 9 mars, le Temps du Maroc en France, comportera un volet économique fort. Il commencera les 22 et 23 mars à Bercy, le siège du Ministère de l'Economie et des Finances français, avec une grande conférence. Un lustre particulier sera donné: ce sont les deux Premiers ministres, MM. Youssoufi et Jospin, qui lanceront le volet économique.
"Nous avons deux axes de travail, précise M. Oualalou, ministre de l'Economie et des Finances, la reconversion de la dette et la sensibilisation des PME françaises". Il veut accroître le maillage existant entre les deux pays. Six ateliers sectoriels ont été prévus qui mettent précisément en valeur les opportunités de liaison entre entreprises. Il faut ainsi noter des secteurs tels que le tourisme, le textile, l'agro-alimentaire (y compris la pêche), aux côtés d'activités comme les technologies de l'information ou les grandes infrastructures. Il s'agit de montrer que, même en dehors des feux de l'actualité, il y a des opportunités réelles et rentables d'investissement.
Toujours dans la ligne du maillage, M. Fathallah Oualalou insiste aussi sur les tournées en caravane auprès des villes de province (Nice, Nantes, Toulouse, Marseille, Strasbourg...) et sur les jumelages entre les chambres de commerce.
Le Centre d'Affaires proprement dit (33, avenue des Champs Elysées) sera inauguré le 23 mars et restera ouvert pendant toute la durée du Temps du Maroc. Structure légère, il servira à la fois de vitrine et de pôle de renseignements. Le ministre souligne la présence des sponsors. Il s'agit d'Accor (le groupe touristique qui sert de lièvre pour les autres investissements au Maroc), de Vivendi, la multinationale d'origine française qui est notamment sur les rangs pour la 2ème licence GSM) et United Bureautique SA. Les sponsors (les deux gouvernements en attendent d'autres) couvrent de manière significative les frais. "Nous avons pu aussi compter sur l'hospitalité de la France et des communes françaises", ajoute M. Oualalou.
Le coût de l'opération pour son volet économique, tel qu'évalué aujourd'hui, "est de 14 millions de DH", indique M. Tajeddine Baddou, commissaire général du Temps du Maroc.

Nadia SALAH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc