×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Politique: La BAD combat la pauvreté en Afrique

Par L'Economiste | Edition N°:460 Le 10/03/1999 | Partager

· Le Maroc principal bénéficiaire des concours de la Banque
· L'importance de la bonne gouvernance pour la réussite des programmes de développement
· Le Marocain Omar Kabbaj a réussi le redressement de la Banque


La Chambre de Commerce Internationale de Casablanca multiplie les initiatives. Elle vient d'organiser un déjeuner-débat sur les "perspectives de développement de l'Afrique et le rôle de la Banque Africaine de Développement (BAD)", hier 8 mars.L'invité de marque n'est autre que M. Omar Kabbaj, président de la BAD. Selon lui, l'apport de la Banque est considérable. Ses actions en matière de promotion du commerce et de l'investissement au cours de ces dernières années l'attestent. En effet, à fin 1998, le groupe de la Banque(1) a approuvé plus de 2.200 prêts et dons correspondant à un volume d'engagement global cumulé de plus de 34 milliards de Dollars (près de 340 milliards de DH). La BAD a octroyé des crédits à 50 pays, visant des programmes et des projets soutenus qui "contribuent à asseoir les bases d'un développement à long terme et à assurer la croissance durable", a indiqué M. Kabbaj. Il a toutefois souligné que la réduction de la pauvreté demeure la priorité première de la BAD. Il a rappelé que le Maroc est l'un des principaux actionnaires (3,7% du capital) et clients de la Banque. Les engagements de prêts cumulés en sa faveur se chiffraient à fin 1998 à 3,8 milliards de Dollars. Ces engagements ont porté principalement sur le renforcement de la sécurité alimentaire et le développement des infrastructures. Ce dernier point a absorbé 30% de ces engagements, soit plus d'un milliard de Dollars. La liste des grands projets concernés est longue. La rénovation de l'Aéroport Mohammed V et la modernisation des transports ferroviaires figurent en bonne place.
Afin de diversifier la structure de production et la gamme d'exportations du continent, la Banque octroie des prêts et des lignes de crédit au secteur industriel. Dans le cas du Maroc, les prêts aux secteurs industriel et bancaire totalisent 315 millions de Dollars, correspondant à environ 9% du total des engagements de la Banque en sa faveur.

Bonne gouvernance


M. Kabbaj a toutefois indiqué que les actions de la BAD en faveur du développement de l'Afrique ne peuvent être assurées sans la mise en place d'une stratégie durable. Quatre axes d'intervention sont proposés. Il s'agit de l'approfondissement des réformes économiques, la valorisation du capital humain, la promotion de l'intégration régionale et l'édification des bases du développement à long terme. Sur ce registre, le président de la BAD a insisté sur le rôle de la bonne gouvernance pour la réussite des programmes de développement.


Dégradation des indicateurs


Les pays africains sont plus que jamais confrontés aux défis de la mondialisation. Les résultats dégagés ces dernières années font état d'une dégradation des principaux indicateurs. L'investissement total en proportion du PIB est ainsi tombé de 25% au milieu des années 70 à environ 20% au début des années 90. De même, sa part dans le commerce mondial est passée de 5 à 2% durant la même période. Selon M. Kabbaj, ce recul traduit, non seulement la difficulté qu'éprouve le continent à accroître sa part du marché des produits de base, mais aussi l'insuffisance de la diversification en faveur notamment des produits manufacturés.

Adil BOUKHIMA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc