×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Tanger/Immobilier
Mixta Maroc présente ses produits

Par L'Economiste | Edition N°:2426 Le 20/12/2006 | Partager

. 508 logements pratiquement terminés. 4.200 autres prévus à Martil . Une nouvelle méthode de construction expérimentée DERNIÈRE ligne droite pour le projet de la société espagnole Mixta Africa à Tanger, le complexe immobilier Anass. Ce dernier compte 508 logements et 16 locaux commerciaux pour un investissement total direct de 110 millions de DH. «Les travaux ont démarré début 2006 et ont employé une moyenne de 300 employés par jour», indique les responsables de Mixta Maroc, filiale marocaine de Mixta Africa. Ce projet est composé de deux types de standing. Des logements économiques d’une superficie de 40 à 60 m2 et des duplex de 70 m2. «Les prix varient entre une moyenne de 170.000 DH pour l’économique et 350.000 DH pour les appartements familiaux», souligne Rached Chafek, directeur de la filiale marocaine de Mixta Africa. L’idée de mélanger les deux types de logements a pour but d’éviter la création de ghettos. Le complexe d’une superficie de près de 28.000 m2 se situe à quelques minutes à pied de la zone industrielle de Tanger. Mais sa plus grande originalité reste la méthode de construction employée. Les logements sont fabriqués à partir de feuilles de polystyrène, de béton et d’acier. Ce procédé est, selon les promoteurs, économique et très résistant, voire antisismique. Cette méthode de construction est aussi dotée d’excellentes caractéristiques d’isolation phonique et thermique, supérieures à celles de la construction en briques. Elle est facile d’utilisation et permet de répondre rapidement aux besoins en logements. A noter que Mixta Africa rappelle sans cesse que cette méthode italienne, Due Emme, a passé tous les tests en Espagne et est habilitée à la construction. La société a d’ailleurs déjà finalisé des projets de la même nature avec cette méthode en différents pays comme l’Argentine ou l’Angleterre. Mais Mixta Africa entend s’adapter à la demande. «Nous ne voulons pas imposer cette nouvelle méthode sur le marché et nous utiliserons pour nos autres projets d’autres techniques plus conventionnelles», explique Eri Nemoto, administrateur directeur général de Mixta Africa. Suite à l’engouement suscité par ce premier projet, (80% des logements auraient d’ores et déjà été réservés), Mixta Africa a lancé un deuxième programme à Tétouan. Ce dernier est plus ambitieux puisqu’il concerne la construction de 4.300 logements sur près de 15 hectares à Martil, avec en prime les équipements nécessaires tels qu’écoles, dispensaires et des zones commerciales. L’investissement total est d’environ 460 millions de DH lors de la première phase et de 300 millions de DH pour une deuxième phase. La première tranche de ce projet devrait être prête pour le début de l’année prochaine. Une convention a déjà été signée dans ce sens entre la société et le gouvernement marocain. Elle a notamment pour objet la réalisation de 2.500 logements.


«Nous voulons profiter de la croissance du marché »
Entretien avec Eri Nemoto, DG de Mixta Africa

Avec plus de 800 millions de DH d’investissements, Mixta Africa entend faire une entrée remarquée sur le marché de l’immobilier au Nord. Eri Nemoto, aux commandes de l’entreprise espagnole depuis mai dernier, dispose s’un solide curriculum puisqu’elle pilotait l’Office de promotion des investissements de la Catalogne et ensuite la holding industrielle du gouvernement autonome catalan.. L’Economiste: Comment évaluez-vous le déroulement du projet Anass?- Eri Nemoto: Mixta Maroc a opté pour le Maroc pour son premier projet. Et nous en sommes très contents. De fait, la politique marocaine en matière de logement économique et social convient parfaitement à nos ambitions. Le marché est porteur et nous voulons en profiter. . Quels sont les futurs projets de Mixta Africa?- Nous avons démarré avec Anass à Tanger et lancerons prochainement Essafia à Martil. Nous sommes actuellement à la recherche de terrains dans pratiquement tout le pays: Casablanca, Rabat, Marrakech, Salé, etc. Nous voulons croître de telle façon à atteindre un rythme de production à quatre chiffres. . Vos méthodes de construction sont nouvelles au Maroc. N’y a-t-il pas de résistance du marché local pour ces nouveautés?- Pour le cas du projet Anass, cela se passe très bien. Naturellement, il peut y avoir des réticences par rapport à tel ou tel produit. C’est pourquoi nous pensons que nous devons présenter des concepts nouveaux, mais qui doivent s’adapter au marché. Quant au système de construction, il est vrai qu’au début, les gens ont été quelque peu surpris. Mais les clients finissent par apprécier le système quand ils sont bien informés.Mixta Africa est une entreprise jeune et c’est pour cela que nous pouvons facilement changer de stratégie pour nous adapter aux exigences du marché.. Avez-vous l’intention de vous lancer dans la location?Pour l’instant, non. Même si ces logements sont dans la fourchette populaire, le prix à payer reste quand même élevé pour bon nombre de personnes. il y a une clientèle qui peut payer un loyer, mais ne peut acquérir un logement. Certains élus nous ont demandé de satisfaire cette demande. Mais actuellement, nous sommes incapables de mener ce type de gestion. Nous sommes à la recherche d’un partenaire pour mener à bien cette action. Si un investisseur veut s’y lancer, nous sommes disposés à adhérer à ce projet et à lui céder un bloc pour la location. En attendant, nous préférons nous centrer sur notre métier de promotion immobilière, mais à l’avenir, rien ne nous empêche d’y penser à nouveau.Propos recueillis par A. A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc