×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Essaouira établit sa stratégie pour les produits de son terroir

Par L'Economiste | Edition N°:2426 Le 20/12/2006 | Partager

. Au cœur des priorités: Huile d’argane et olive, miel et fromage de chèvre . Des formations au profit des coopératives féminines et enfants d’agriculteurs  Durant toute une semaine, les produits de terroir de la région d’Essaouira ont été au centre des débats. Des rencontres qui ont été organisées par la direction provinciale de l’Agriculture (DPA), avec la participation d’experts et de chercheurs. L’objectif est l’élaboration de stratégies pour la valorisation et la promotion de ces produits de la Province. Le développement socioéconomique du monde rural est aussi au cœur des priorités. «Il devient nécessaire d’activer le processus de mise en place du décret relatif aux appellations d’origine et aux indications géographiques des produits agricoles et des denrées alimentaires», ont plaidé les intervenants vendredi lors d’un séminaire. L’huile d’argane, l’olive, le miel des montagnes ou encore le fromage de chèvre sont des gourmandises de grand-mère. Mais celles-ci doivent intégrer des mesures modernes de production et de commercialisation, indique-t-on. Histoire de mieux permettre la création d’emplois et l’amélioration des revenus et du niveau de vie des populations locales.Des journées de formation ont été initiées en faveur des membres du jury national sur l’analyse sensorielle de l’huile d’olive par des experts internationaux. L’encadrement des membres des coopératives arganières d’Essaouira sur le marketing et les techniques de vente sont aussi au programme. Des fils d’agriculteurs ont aussi bénéficié de sessions de formation sur le miel avec des données générales sur l’apiculture au Maroc. Il a été notamment question de la conduite du rucher pendant les quatre saisons. Et sur la manière de maintenir la qualité et l’hygiène de la culture apicole et de sa gestion technique et économique. Les enfants de paysans de la commune rurale Ounagha ont par ailleurs bénéficié de formations liées aux métiers de l’oléiculture. Des cours sur les maladies et ravageurs de l’olivier ont été dispensés. Ils ont été aussi initiés aux paramètres de qualité de l’huile d’olive. Des ateliers ont été organisés au profit de jeunes porteurs de projets apicole avec des séances de dégustation de l’huile d’argane, d’olive et de miel. Les intervenants ont aussi mis l’accent sur l’état d’avancement des projets de coopérative. Des concours ont permis de connaître les particularités des meilleures huiles d’olive, des miels ainsi que les meilleures coopératives féminines s’adonnant à l’engraissement de taurillons.


Emulation

Lors du séminaire organisé le 15 décembre à Essaouira, des expériences marocaines, espagnoles, italiennes et françaises on été présentées aux participants. Et en marge de la semaine du terroir, une exposition a permis aux visiteurs de s’arrêter sur les différents produits de coopératives féminines, de groupements et d’associations. Des prix ont été accordés pour encourager les initiatives dans le domaine à travers l’émulation.De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc