×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Tanger: La lutte contre le trafic de drogue s’accentue

Par L'Economiste | Edition N°:1788 Le 11/06/2004 | Partager

. Le projet de scanner devrait voir le jour prochainementLe chiffre donne une idée de l’ampleur du trafic: 26,66 tonnes de drogue, presque exclusivement de la résine de cannabis, ont été saisies durant les cinq premiers mois de l’année en cours. Ces prises ont été réalisées au cours de 132 opérations menées par les services de la police au port et par ceux de la brigade de la Police judiciaire, selon des déclarations du préfet de police de Tanger, Aziz Izzou. A l’issue de ces opérations, 150 personnes ont été arrêtées et déférées devant la justice. Parmi les nationalités, en plus des Marocains, on retrouve 24 Français, 16 Espagnols, 3 Italiens et 12 Portugais ainsi que d’autres ressortissants de l’Union européenne. «A l’issue de ces opérations nous avons pu démanteler 34 réseaux internationaux de trafic de drogue, installés essentiellement en Espagne», affirme Izzou. Le cru 2004 promet d’être aussi bon que celui de l’année dernière. A titre de rappel, la police a appréhendé en 2003 un peu moins de 40 tonnes de drogue. Il est à noter que dans la majorité des cas, les Marocains arrêtés sont des MRE ayant la nationalité du pays d’accueil. «Les enquêtes menées ont permis de déterminer que le matériel utilisé lors de la transformation de la drogue vient d’Europe», note le préfet de police. Selon lui, les grosses têtes qui sont aux commandes des grands réseaux de trafic de drogue opèrent essentiellement depuis l’Europe. C’est de là qu’ils coordonnent leurs opérations via des lieutenants marocains ou européens. Des demandes de recherche et d’extradition ont été ainsi postées à l’Interpol et aux pays où ces trafiquants ont trouvé refuge. Pour Izzou, la responsabilité de l’Europe n’est plus à démontrer en matière de trafic de drogue. «C’est l’Europe qui crée la demande et qui envoie le matériel de transformation, et ce sont des Européens en grande majorité qui assurent le transport», note le préfet qui fait allusion à la grande part des étrangers parmi les arrêtés. Pour Izzou, il ne fait pas de doute que le Maroc est l’un des pays les moins tolérants en matière de trafic de drogue. «Même la consommation n’est pas tolérée, mais la coutume a fait que l’on ferme l’œil sur ce type d’actes». Afin de mieux serrer l’étau sur les trafiquants, Izzou a annoncé que le projet de scanner verra bientôt le jour. Il devrait permettre de passer au peigne fin les camions et autres véhicules sans pour autant handicaper les exportations «légales» vers l’Europe.De notre correspondant,Ali ABJIOUPsychotropes algériensLe Maroc, de principal exportateur de cannabis, se voit transformé en point de chutes d’autres types de drogues non moins dangereuses. Si pour le cas des drogues dures, les prises sont faibles (avec quand même 900 grammes de cocaïne appréhendés durant les cinq premiers mois de 2004) le phénomène le plus pernicieux reste celui des comprimés psychotropes. Jusqu’à fin mai, ce sont près de 11.670 capsules qui ont été saisies. En 2003, les prises ont été de 23.633, soit un peu moins du quart des prises effectuées au niveau de tout le Maroc. A noter que l’essentiel de ces comprimés est écoulé au Maroc via la frontière algérienne. Ce pays est aussi le principal point de passage des clandestins issus de l’Afrique subsaharienne. Même sur les marchés traditionnels de la contrebande, l’Algérie commence à faire son entrée, des produits laitiers originaires de ce pays sont retrouvés de plus en plus fréquemment dans les souks de Tanger.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc