×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Maroc Telecom en Bourse
Le choix des banques-conseil contesté

Par L'Economiste | Edition N°:1788 Le 11/06/2004 | Partager

. Le consortium CFG Group et Morgan Stanley donné favori au départ a perdu l’appel d’offres. Le choix du consortium guidé par Attijariwafa Bank s’est fait selon la procédure légaleIl y a comme de l’électricité dans l’air. Les langues du marché se déchaînent pour commenter l’appel d’offres pour l’introduction de Maroc Telecom en Bourse. Ce marché qui a été accordé aux banques-conseil de Merrill Lynch, BNP-Paribas et Attijariwafa Bank, a fait beaucoup de mécontents. Exact ou au contraire infondé et malintentionné, le bruit de marché s’intensifie. Quelques intervenants sur le marché se posent des questions sur le déroulement et la pertinence du choix de l’adjudicataire. CFG Group et Morgan Stanley, le consortium qui a été recalé quoiqu’il possédait, selon les estimations de son management, la meilleure note technique et financière, le vit mal. Il faut dire que l’enjeu financier est conséquent, se chiffrant à plusieurs dizaines de millions de DH.Contactés pour de plus amples informations sur ce dossier, les responsables de la DEPP (direction des établissements publics et de la privatisation) sont restés injoignables, en raison des nouvelles nominations, notamment celle de Mohamed Boussaïd, ministre de la modernisation des secteurs publics. Le management de CFG Group n’a d’ailleurs aucunement été satisfait par les arguments avancés, oralement, par les responsables du ministère des Finances le jour même de l’annonce du nom de l’adjudicataire. . Balance«Quelque chose a dû peser dans la balance pour voir la commission d’appel d’offres, formée des représentants du ministère des Finances, Vivendi Universal et Maroc Telecom, l’accorder au consortium Merrill Lynch, BNP-Paribas et Attijariwafa bank», commente un financier. Le ministère des Finances et de la Privatisation a fait savoir le mercredi 2 juin dernier que le consortium bancaire regroupant Merrill Lynch, BNP-Paribas et Attijariwafa bank introduirait en Bourse cette année une partie du capital de Maroc Telecom. Aucune précision sur le pourcentage du capital de Maroc Telecom qui serait mis en Bourse n’a été avancée. Certaines sources proches du dossier indiquent, cependant, que l’Etat marocain pourrait introduire 5% du capital en Bourse de Casablanca et 10% à l’étranger, soit Londres, New York ou Paris.«Ce consortium a le savoir-faire requis et une grande expérience dans les introductions en Bourse, surtout dans les télécommunications», a affirmé le ministère dans un communiqué. Et d’ajouter que ce choix intervient en application du décret du 30 décembre 1998 relatif aux marchés de l’Etat et conformément aux dispositions du décret du 16 octobre 1990 se rapportant aux pouvoirs du ministre chargé de la mise en œuvre des transferts des entreprises publiques au secteur privé. Il fait également suite à l’appel d’offres relatif à la mission d’évaluation, de conseil et de placement en Bourse d’une tranche publique dans le capital de la société Maroc Telecom.pour la sélection d’une banque-conseil en vue de la mise en Bourse d’une fraction de Maroc Telecom.Notons enfin que l’Etat détient toujours 65% de Maroc Telecom et Vivendi Universal le solde, acquis en 2001 pour 23 milliards de dollars. Ce dernier a fait part, à plusieurs reprises, de son intention d’exercer son option lui permettant de monter à 51% du capital d’ici à fin de l’année.Bouchaïb EL YAFI 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]economiste.com
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc