×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Tadla Azilal, les ambitions d’une région

Par L'Economiste | Edition N°:2202 Le 27/01/2006 | Partager

. Structures éducatives étoffées . Infrastructures hydrauliques, électriques et de communication en plein essor . Agriculture, agroalimentaire et tourisme rural, secteurs-clés La région de Tadla Azilal regorge de potentialités. Ressources humaines, infrastructures, cadre de vie, opportunités d’investissement, la région a de nombreux atouts. «Région aux nombreuses facettes, à l’impressionnante diversité géographique et culturelle, Tadla Azilal a de quoi séduire investisseurs et créateurs d’entreprises», souligne, en effet, Mohammed Dardouri, le wali.L’emplacement stratégique, à l’intersection des axes routiers desservant les principaux pôles économiques (Casablanca, Marrakech, Fès, Rabat…), confère à la région un privilège de taille. Celui-ci est conforté par un réseau de communication multimodal: 3 aéroports internationaux à proximité (Aéroports Mohammed V de Casablanca, Escale de Marrakech et Aéroport de Rabat-Salé); réseau maritime (port de Casablanca) et réseau ferroviaire (les gares de Khouribga et d’Oued Zem).Tadla Azilal dispose aussi d’un potentiel humain. Avec ses 1,4 million d’habitants, la région offre un marché de consommation immédiat, en plein essor, en particulier pour les services et les loisirs. Et ce du fait d’une population jeune dont les moins de 25 ans représentent 60%. Les entreprises n’ont pas à se soucier d’une main-d’œuvre qualifiée. Près de 70% des demandeurs d’emploi détiennent un diplôme (Bac+2 et plus). Ce sont tous des lauréats de facultés et d’instituts locaux. La région dispose, en fait, d’une Faculté des sciences et techniques de Béni Mellal, qui dispense un enseignement en sciences de la vie et de la terre et en physique-chimie. Ces deux spécialités sont déclinées en 7 maîtrises dont la technologie alimentaire, analyse et contrôle de qualité, géophysique, génie mécanique, etc. C’est à Béni Mellal aussi que loge la Faculté polydisciplinaire, qui offre une formation pointue dans les sciences et techniques (sciences de la matière, de la terre et de la vie) ainsi que dans l’économie, le droit et la gestion. Les lettres et les sciences humaines sont aussi présentes. Elles dispensent une formation en langues, en histoire et civilisation et en géographie. Par ailleurs, les performances agricoles de Tadla Azilal ne sont pas le fruit d’un hasard. Elles sont dues à une formation solide offerte par l’Institut technique agricole (ITA) de Fkih Ben Saleh. Ce dernier forme en régime d’alternance des techniciens spécialisés en polyculture-élevage et des qualifiés en mécanique agricole. Reconnue aussi par l’essor de son tourisme rural, Tadla Azilal s’est donné un outil pour booster ce créneau: Centre de formation aux métiers de montagne (CFAMM). Unique au Maroc, ce dernier forme des guides de montagne habilités à conduire les randonneurs sur les circuits et itinéraires des sommets et des cols. Il forme aussi des accompagnateurs spécialisés en technique de l’escalade, de l’alpinisme ou de ski. Les arts traditionnels ne sont pas en reste. Un centre de qualification est dédié à la formation en menuiserie, maroquinerie et fabrication de chaussures. L’infrastructure éducative est aussi riche de 28 établissements professionnels dont 15 privés. Côté infrastructures, Tadla Azilal n’en manque pas. Sur le plan hydraulique, la région est dotée de 8 ouvrages de retenu, d’eau, totalisant une capacité de stockage de plus de 2,4 millions de m3. Grâce à ses ressources souterraines et superficielles, la région est un véritable château d’eau alimenté par Oum Errabia et ses affluents. Les ressources souterraines sont constituées de plusieurs nappes dotées d’un potentiel exploitable de 350 millions de m3. Près de 300 millions de m3 sont mobilisés pour les besoins d’irrigation et d’alimentation en eau potable et industrielle.Sur le plan électrique, Tadla Azilal est couverte par un réseau électrique de 6.215 kilomètres, moyenne et basse tensions. Au total, 7 ouvrages de production et 8 de transformation contribuent à l’alimentation de ce réseau. En matière de télécommunications, la région est couverte de 22 centres fixes.Le réseau mobile couvre 96% du territoire de Béni Mellal et 80% du territoire d’Azilal. La région est aussi équipée par des nœuds de liaisons spécialisées (Internet, Marnis, liaison louée, fram relay, …).. Par ailleurs, Tadla Azilal se compose de 4 bassins de vie économiques dont les chefs-lieux sont: Béni Mellal, Fkih Ben Saleh, Azilal et Demnat. Leurs atouts sont nombreux: productions agricoles, cheptels, activités forestières, l’agroalimentaire, tourisme rural, parachutisme sportif….


Opportunités

Plusieurs secteurs, dans la région de Tadla Azilal, offrent des opportunités réelles d’investissement. C’est un territoire présentant de réelles opportunités d’affaires, particulièrement dans l’industrie agroalimentaire et le tourisme rural, qui suscitent une véritable dynamique au niveau d’autres secteurs», souligne Ahmed El Haouti, directeur du CRI Tadla Azilal. En effet, dans l’agriculture et l’agroalimentaire, la fabrication d’aliments pour bétail et de levure de bière à partir de mélasse sont des activités prometteuses. Idem pour la mise en place d’unités de production d’alcool. Le secteur de conservation et de transformation des agrumes est un potentiel énorme en matière de conditionnement en frais, de la production de jus d’orange, extraction d’huiles pour produits aromatiques et cosmétiques. Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc