×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Course de karting
Les 24 heures d’Essaouira

Par L'Economiste | Edition N°:2202 Le 27/01/2006 | Partager

. Pour la première fois, la 8e édition est organisée dans la ville. La compétition internationale est réservée aux amateurs et entreprises. Panaché de sport et de loisirs trois jours durantLa tranquillité de la cité des vents va être quelque peu perturbée ces trois prochains jours. C’est en effet au rythme des vrombissements de moteurs qu’Essaouira va vivre le temps de la 8e édition des 24 heures de karting. Organisée pour la première fois dans la capitale des Gnaoua, la course des petits bolides met un peu de piquant dans le quotidien des Souiris. Les 7 autres compétitions internationales se sont toutes déroulées jusqu’à présent à Marrakech. Ce sont pas moins de 30 équipes composées chacune de 6 pilotes qui vont se relayer pour un non-stop à partir de ce vendredi jusqu’au lendemain samedi. Les 180 pilotes, hommes et femmes, sont arrivés avec quelque 200 accompagnateurs de France, Italie, Monaco et bien sûr du Maroc. Le balisage du circuit de la course a été effectué sur plus de 2 km à l’intérieur même des artères de Mogador. Une trentaine de tentes ont été montées pour les usages de chaque équipe. La manifestation organisée par Difa Tours est réservée aux amateurs, professionnels et comités d’entreprises. C’est l’occasion pour ces dernières de faire leurs actions promotionnelles ou commerciales. «L’événement est extraordinaire et n’a pas d’égal au Maroc», indique Driss Belhachemi, directeur commercial de Difa Tours. Des champions confirmés d’Europe viennent mettre à l’épreuve leurs talents d’endurance pendant cette compétition exotique. Des prix sont évidemment réservés aux professionnels et aussi aux amateurs de karting. «C’est un véritable panaché de sport et loisirs», affirme ce compétiteur français. Ce genre de course est un excellent entraînement pour l’endurance. «Même si ça reste moins physique que la conduite auto», indique ce spécialiste de Formule 1. Pour d’autres, c’est aussi l’occasion de découvrir la ville qui organise le fameux Festival des Gnaoua. Dès sa première édition en 1999, l’épreuve a bénéficié du soutien de la presse marocaine internationale. Aujourd’hui, ce sont une dizaine de magazines et chaînes de télévision qui assurent le suivi des 24 h karting d’Essaouira. Une médiatisation renforcée par une vaste campagne publicitaire.De notre correspondant, Mohamed Ramdani

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc