×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Suez Environnement veut doubler son CA en Chine

Par L'Economiste | Edition N°:2359 Le 12/09/2006 | Partager

. Un marché juteux pour les entreprises françaises Suez Environnement espère doubler d’ici à 6 ans son chiffre d’affaires en Chine, qui représente pour le moment quelque 5% de son chiffre d’affaires global, a déclaré lundi 11 septembre à Pékin le directeur général adjoint de Suez, Jean-Louis Chaussade. «Aujourd’hui, on est à 550 millions d’euros en chiffre d’affaires géré» sur la région Chine incluant Hong Kong et Macao, «avec une croissance au minimum de l’ordre de la croissance de la Chine», aux alentours de 10% ces dernières années, a expliqué le directeur général adjoint chargé de Suez Environnement. «Avec 15% par an, on double en cinq, six ans. Un milliard d’euros, ce n’est pas inatteignable», a-t-il ajouté. «15% est un chiffre très prudent. Notre croissance est de fait supérieure», a ensuite précisé Steve Clark, le directeur exécutif de Sino French Water Development Co, entreprise mixte de Suez Environnement avec son partenaire historique en Chine, le groupe New World de Hong Kong. D’ores et déjà, le groupe table sur un chiffre d’affaires de quelque 600 millions d’euros en 2007 dans un pays où il a établi 18 coentreprises, «bientôt 19», dans les secteurs de l’eau et des déchets. Suez Environnement a annoncé la semaine dernière avoir été nommé «meilleur offrant» pour la concession de la gestion de l’eau de la ville de Changshu, près de Shanghai, qui devrait devenir son 5e contrat de concession d’eau en Chine. Il compte continuer son expansion à raison «d’un ou deux gros contrats par an», tout en reconnaissant que ses activités en Chine «sont moins rentables que dans d’autres marchés plus mûrs». Suez Environnement, comme son grand concurrent également français Veolia, leaders étrangers sur ce créneau en Chine, tablent sur les préoccupations environnementales croissantes du gouvernement chinois. Veolia, présente en Chine dans l’eau, la propreté, l’énergie et le transport, a connu un taux de croissance dépassant 20% ces dernières années en Chine. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc